Nous allons mourir ce soir de Gillian Flynn

Ma note : 4/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Nous allons mourir ce soir
Auteur : Gillian Flynn
Éditeur poche : Sonatine
Date de sortie poche : 10 novembre 2016
Nombre de pages : 60 pages

Résumé : « Quelqu’un vous ment. On dirait que vous allez devoir choisir à quelle histoire vous accordez votre foi. Qu’est-ce qui vous rassurerait le plus ? »

Ce que j’en ai pensé

Il ne me restait qu’un roman de la biographie de Gillian Flynn à lire. Entre elle et moi c’est très étrange. Ses textes me mettent mal à l’aise mais m’attirent. J’ai détesté Les Apparences que j’ai pourtant dévoré. Je l’ai lu après avoir vu le film et les longueurs m’ont ennuyées. Pourtant j’en garde un excellent souvenir. Cette ambivalence est perturbante. Sur ma peau m’a tellement dérangé par cette ambiance malsaine omniprésente que j’ai cru que je n’avais pas aimé alors qu’en fait c’est tout l’inverse ! Et après ces deux lectures en demi-teinte j’ai continué avec Les lieux sombres, pour lequel j’ai eu ce même avis bi-goût (comme les Malabars ouais). Mais que j’ai bien plus apprécié à la lecture sachant ce phénomène.

Bref, ce roman court, Nous allons mourir ce soir, ne déroge pas à cette loi des séries. J’ai été dérangée mais j’ai adoré ! Par contre, j’aurais préféré un roman plutôt qu’une nouvelle car je suis restée sur ma faim sur pas mal d’éléments !

Cette nouvelle ou court roman fait 60 pages. Je ne mettrais même pas de résumé. Sonatine a même mis seulement une citation en quatrième de couverture et c’est idéal. Je ne peux rien en dire mis à part que c’est du Gillian Flynn. Si vous avez aimé l’auteure, vous aimerez celui-ci malgré son format très court ! C’est malsain, interpellant, dérangeant, ça bouscule les mœurs et les codes de vie. C’est du Gillian Flynn et en fait, je crois que je suis fan ! Tristement, depuis 2016, elle n’a rien écrit et j’ai cru comprendre (mais je n’ai pas trouvé de sources sûre sur Internet) qu’elle se consacrerait uniquement aux scénarios maintenant.