Freeman de Roy Braverman

Ma note : 4/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Freeman
Auteur : Roy Braverman
Éditeur grand format : Hugo Thriller
Date de sortie grand format : 6 février 2020
Nombre de pages : 520 pages

Résumé : Puissant comme un ouragan sur le bayou
Épicé comme un jambalaya créole
Enivrant comme un Ramos Gin Fizz
Endiablé comme un air de zydeco
Envoûtant comme le parfum des belles-de-nuit
Sensuel comme La Nouvelle-Orléans
Noir comme un roman de James Lee Burke

Ce que j’en ai pensé

Et voilà, Freeman achève la belle trilogie américaine de Roy Braverman, alias Ian Manook, alias Patrick Manouchian et encore d’autres ! Hunter, le premier a été un coup de coeur, un tabassage ricain à la Tarantino. On y rencontre Hunter, Crow et Freeman les trois personnages éponymes des trois romans. Crow était dans le style nature writing. L’Alaska et ses grands espaces. Beaucoup de descriptions, et une légère surprise de déception d’avoir perdu le rythme dingue du précédent. Mais avec foultitude de bons côtés. Un peu plus Manook que Braveman pour moi.

Avec Freeman, on plonge dans le bayou, la moiteur de la Louisiane et de la Nouvelle-Orléans. Entre malfrats et alligators, on ne sait plus qui craindre ! Ou peut-être ce meurtrier qui a assassiné un enfant. N’insistez pas, je ne vous dirai pas comment. Toute cette horreur que nous adorons, nous autres fans de polars bien noirs et sanglants, est à découvrir par soi-même !

On retrouve aussi un personnage que j’adore, Mardiros, le collecteur de dettes (et il y tient à son bon titre). On rencontre de nouveaux personnages tout aussi forts que les secondaires des deux romans précédents. Et on a une multitude de recettes de cocktails !

Un poil trop descriptif pour moi mais un univers fou, un doux mélange entre du Braverman et du Manook ! Malgré l’hiver parisien, j’ai eu des suées louisiannaises ! La tension est à son comble dans cet ultime opus que j’ai lu avec délectation !