Coupable ? de Laurent Loison

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Coupable ?
Auteur : Laurent Loison
Éditeur grand format : Slatkine et Cie
Date de sortie grand format : 6 février 2020
Nombre de pages : 349 pages

Résumé : Scottsdale, Arizona.
A la suite d’un cambriolage qui a tourné au drame, le mari de Julia a succombé à ses blessures. Tandis que le meurtrier est rapidement appréhendé et incarcéré, la famille tente en vain de se remettre de cette perte. Désespérée, Julia est prête à tout pour voir le meurtrier de son mari condamné à mort… Le combat s’engage alors entre l’avocate commis d’office Kenza Longford et cette veuve déterminée à obtenir justice. Dans cette lutte, la jeune avocate devra faire face à ses propres démons.
Garges-Les-Gonesse, France.
Ivan est prêt à tout pour intégrer le gang des Frères de Sang. Le rite d’intronisation ? Faire un gros coup. Pour prouver sa valeur, Ivan n’hésite pas. Au prix de lourdes conséquences.
Quel est le lien entre ces deux affaires, entre ces deux destins brisés ? Les fils s’entrecroisent, entre coups bas, rage et désespoir.

Ce que j’en ai pensé

Ah quand Laurent Loison sort un livre, je l’attends avec autant d’impatience que le prochain King ! Laurent est le premier auteur à m’avoir fait confiance pour m’envoyer Charade en service presse en échange d’une chronique. Depuis il a été invité à un brunch et j’ai participé à l’élaboration de Chimères avec joie. Alors quand j’ai appris que Coupable ? sortait chez Slatkine, ça a été une des meilleures nouvelles de janvier 2020 !

Assez parlé de moi ! Laurent Loison nous livre ici un nouveau one shot. Florent Bargamont et Emmanuelle de Quezac sont encore en vacances ! Dans ce récit, on alterne entre la France à Garges-Les-Gonesse et Scottsdale en Arizona. L’auteur y a passé quelques années de sa vie et les descriptions s’en ressentent !

Deux histoires de cambriolage apparemment sans rapport. Il vous faudra la patience de lire la quasi totalité du roman pour que tout se regroupe dans un final haletant et explosif ! Les personnages sont forts, une belle habitude chez l’auteur. On a l’impression de les connaître, on souffre avec eux, on compatit, on est heureux… enfin pas trop souvent ! C’est noir, sombre, parfaitement bien ficelé et sans aucun moment de longueur malgré les 350 pages ! Et cette fin ! J’oublie très souvent la fin des livres, même ceux que j’ai aimés (et ce n’est pas dû au nombre de lecture) mais celle-là m’a tellement eue que je vais m’en souvenir longtemps !

Vivement le cinquième roman !