Une fille en cavale de Charlotte Link

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Une fille en cavale
Auteur : Charlotte Link
Éditeur grand format : Presses de la Cité
Date de sortie grand format : 22 mars 2018
Éditeur poche : J’ai Lu
Date de sortie poche : 4 septembre 2019
Nombre de pages : 606 pages

Résumé :

Et si vous aviez pris la mauvaise direction, au mauvais moment ?

Alors qu’il vient de se faire plaquer et que ses plans pour Noël sont annulés, Simon, un Allemand, rencontre sur une plage du sud de la France Nathalie, une jeune Française terrifiée aux allures de SDF, qui se croit poursuivie par de dangereux individus. Pris de compassion, il lui offre son aide, sans se douter que sa générosité va le plonger dans un trafic humain dont les ramifications s’étendent jusqu’en Europe de l’Est.
Pendant ce temps-là, en Bulgarie, une famille cherche désespérément à retrouver la trace d’Ivana, partie rejoindre à Paris une mystérieuse agence de mannequinat…

Ce que j’en ai pensé

Encore un énième roman sur le trafic d’humains venant des pays de l’Est ? Eh bien oui mais sans pathos ! Et en plus ça se passe pendant les fêtes de Noël !

Charlotte Link est une auteure allemande assez prolifique mais dont je n’avais pas encore entendu parler. Du coup si vous avez des conseils lectures sur ces autres romans n’hésitez pas à les glisser en commentaire !

Une fille en cavale est un roman qui se lit vite et bien. Le rythme est parfaitement mesuré, les fins de chapitres donnent envie d’en lire encore un autre et d’autres encore. Surtout qu’on a le point de vue français avec Nathalie, jeune fille en cavale qui se retrouve avec Simon, un Allemand paumé dans le sud de la France tout seul pour les fêtes. Et d’un autre côté on a une famille bulgare qui n’a vu que les paillettes jetées par une femme qui présentait bien et qui a vendu sa fille aînée pour qu’elle soit mannequin à Rome et sauvée de la pauvreté. Très vite, ils apprennent par des amis qui ont fait la même chose mais dont la fille a pu s’enfuir qu’il n’y a pas de mannequinat et pas de Rome. Mais du Paris et des bordels. Les chapitres s’alternent et on les enchaîne pour connaitre la suite de chacun !

Tous cherchent et fuient. Qui ? Quoi ? Quelle est l’ampleur de cette organisation ? Que vient faire Nathalie là-dedans ? Et dans quoi s’est engouffré ce pauvre Simon qui ne sait ni dire non ni s’affirmer face à son ex-femme ? Lisez-le pour en savoir plus ! Il n’y a pas de trash ni de violence gratuite. Pas de détails sur ce qui arrive à ces femmes mais juste le côté qui vient en amont de leur arrivée à Paris. Et ça change !