L’ombre du renard de Nicolas Feuz

Ma note : 4/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : L’ombre du Renard
Auteur : Nicolas Feuz
Éditeur grand format : Slatkine et Cie
Date de sortie grand format : 22 août 2019
Nombre de pages : 216 pages

Résumé : La nouvelle enquête du procureur Feuz ! En 1943, alors que les Alliés s’apprêtent à libérer la Corse, un convoi SS quitte un couvent sur les hauteurs de Bastia en emportant une mystérieuse cargaison. Chargées sur une barge à destination de l’Italie, les caisses sont victimes d’un bombardement américain et finissent englouties au large du Cap Corse. Ainsi naît la légende du Trésor de Rommel, qui suscitera bien des convoitises…

Jusqu’à ce jour de l’été 2018 où un lingot d’or caractéristique réapparaît en Suisse, à côté du cadavre d’un vieux bijoutier de Neuchâtel. Le premier d’une longue série, qui va entraîner le procureur Norbert Jemsen, sa greffière Flavie Keller et l’inspectrice Tanja Stojkaj dans un tourbillon  mortel entre la Suisse et la Corse.

Ce que j’en ai pensé

Je savais que Nicolas Feuz était un auteur qui tabasse bien. Le miroir des âmes avec le Vénitien qui fait couler du verre fondu (environ 3000 degrés ou genre) dans les gorges de ses victimes m’avaient bien marqué ! Ces romans sontr détaillés, limite un peu gore parfois et bien bien trash. Vouis êtes prévenus !

Là, dès le prologue, je me suis recroquevillé sur mon fauteuil pour me protéger ! Et pourtant je ne suis pas une garçon ! Âmes sensibles d’abstenir donc ! De toute façon si vous êtes restés après le premier paragraphe de cette chronique c’est que vous êtes le bon public.

Dans ce roman, on voyage dans l’Histoire et les légendes. Notamment celle du Trésor de Rommel, revue et corrigée par l’auteur pour le bien du récit. Une balade sanglante et un passé / présent bien manié pour nous perdre et nous torturer jusqu’à la fin !

Décidémment, Nicolas Feuz est un auteur à suivre !