UN(e)SECTE de Maxime Chattam

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : UN(e)SECTE
Auteur : Maxime Chattam
Éditeur grand format : Albin Michel
Date de sortie grand format : 30 octobre 2019
Nombre de pages : 480 pages

Résumé : Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s’organiser ?Nous ne survivrions pas plus de quelques jours. Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d’une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s’entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante. Des montagnes de Los Angeles aux bas-fonds de New York, un thriller implacable et documenté qui va vous démanger.

Ce que j’en ai pensé

Maxime Chattam revient avec un thriller digne des débuts ! J’ai eu la chance de pouvoir échanger avec lui en début d’année et quand la question de ses lectures du moment est arrivée, il a répondu lire uniquement des livres d’entomologies. Je comprends mieux pourquoi et oui, le travail pointilleux de documentation se sent sans alourdir le roman ni l’enquête de détail soporifique mais juste ce qu’il faut pour que le réalisme prenne sa place et fasse frissonner les lecteurs.

Bonjour, je m’appelle Lucile et je suis arachnophobe. Si comme moi vous n’aimez pas les insectes ou autres « bestioles » du genre et si vous voulez poussez le vice de vos frayeur, lisez ce roman ! Le prologue a lui seul m’a donné des démangeaisons à n’en plus finir ! La suite et première moitié du roman est plus douce pour les frileux des minis bêbêtes. Cette moitié est consacrée à une enquête qui arrache les cheveux d’Atticus Gore et des flics de Los Angeles : un corps a été retrouvé totalement dénué de chair, avec les cartilages bien en place, habillé et les vêtements souillés de sang. Une chose est sûre, il est mort sur place mais depuis peu et dévoré par des insectes qui viennent après la mort. Un processus censé prendre des mois qui a eu lieu en moins de 48 heures. C’est quoi ce bordel ?

De l’autre côté des Etats-Unis, Kat, détective privée est chargée par une mère de retrouver la trace de sa fille. Les deux histoires vont évidemment se rejoindre. Où ? Comment ? Quand ? C’est à vous de le découvrir avec la lecture de se roman formidablement démangeant !

Les attaques de petites êtes reviennent en force dans la seconde partie du récit ! L’idée de base aussi est très intéressante et quelques détails réels sont indiqués par l’auteur, en note de fin de récit, pour ceux qui sont réticents à se dire que l’humain peut « discuter » avec les insectes et autres pour les commander et les guider. Et quand on sait que pour un humain, il existe un milliard d’insectes sur la planète, heureusement, qu’ils ne se sont pas ligués d’eux-mêmes contre nous !

Un Maxime Chattam a son top, bien construit, bien flippant et avec un message final nécessaire à la survie de notre planète !