La griffe du chien de Don Winslow

Ma note : 2,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : La griffe du chien
Auteur : Don Winslow
Éditeur grand format : Fayard Noir
Date de sortie grand format : 24 octobre 2007
Éditeur poche : Points
Date de sortie poche : 4 janvier 2018
Nombre de pages : 840 pages

Résumé : Seigneur de la frontière américano-mexicaine, Art Keller, agent de la DEA, l’a juré sur la tombe de son adjoint : il emploiera tous les moyens, légaux ou illégaux, pour mettre un terme au trafic qui inonde son pays. Face à lui, Adán Barrera règne sans partage sur les sicarios.
Ni la justice ni la foi ne veulent plus rien dire.
Seul l’instinct s’impose : celui qui tue, celui qui sauve.

Ce que j’en ai pensé

Bon, clairement, le livre m’est tombé des mains. Mais uniquement parce que le style et le thème ne sont pas faits pour moi.

La griffe du chien se passe sur une vingtaine d’années de combat contre les cartels et la drogue en Amérique Centrale et du Sud. Art Keller, agent de la DEA gère la frontière USA/Mexique et veut à tout prix faire tomber les plus grosses têtes.

C’est hyper réaliste et c’est peut-être cela qui m’a dérangé. Ce n’est pas mon thème de prédilection (à la télé non plus d’ailleurs sauf Breaking Bad). Don Winslow a dû faire un travail de recherche de dingue pour creuser aussi loin dans le milieu de la drogue et tout ce qui tourne autour. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages mais si cela marche avec vous, vous allez morfler avec eux ! La violence n’est pas omniprésente mais suffisamment pour que les lecteurs et les dealers sachent se tenir à carreaux !

Ce pavé, malgré sa densité, se lit assez rapidement grâce à un rythme assez soutenu. Ce n’est qu’au deux tiers que j’ai lâché mais je suis rapidement allée au bout pour savoir comment cela fini, parce que contrairement à certains romans avec lesquels ça ne marche pas, je voulais savoir ! Ou plutôt pour qui ça finit mal car dans ce genre d’histoire, il y a toujours des perdants.

Bref, James Ellroy et d’autres plus anonymes ont adoré ce roman. Pourquoi pas vous si vous voulez vous plonger dans la moiteur du Mexique et des pays alentours, des magouilles tordues pour faire vivre discrètement le trafic, les flics corrompus et tout le reste ?