Fool’s Paradise de Ninjyamu et Misao (manga)

Ma note : 4,75/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Fool’s Paradise
Auteurs : Ninjyamu et Misao
Éditeur : Kana collection Dark Kana
Nombre de tomes : 4 tomes terminés
Date de sortie : 25 mai 2018
Nombre de pages : 192 pages par tome

Résumé : La super-idole Sela Hiiragi a été gravement blessée dans un attentat à la bombe. Tout le monde pense que l’auteur des faits pourrait être Kazutaka Nichiya, un garçon ayant commis plusieurs attentats à la bombe quelques années plus tôt, alors qu’il avait 13 ans. 
Après cet incident, l’amour qu’éprouvent les fans pour Sela fait place à une haine collective à l’égard du criminel. Comment empêcher que le chaos se propage ? Dans un pays devenu incontrôlable, la police aura fort à faire pour retrouver le criminel et apaiser les tensions…

Ce que j’en ai pensé

Avant de se lancer dans ce manga, il faut savoir qu’au Japon, les Idoles sont des stars à tout faire, belles, souriantes et aux multiples talents (chant, danse…). Elles sont interchangeables un peu comme les stars de Disney Chanel. Mais elles ont surtout une importance immense (genre pire que Johnny) sur la société japonaise, presque comme un leader politique ou une déesse.

Le sous-titre du manga colle parfaitement à l’ensemble des 4 volumes : « Quand l’adoration déclenche le chaos ».

Tout commence quelques années plus tôt par une attaque à la bombe qui tue une centaine de personnes. Le meurtrier est un adolescent de 13 ans et le système judiciare n’a pas de solution pour les assassins de son âge. La société niponne crée donc un programme de réinsertion pour soigner les jeunes criminels. A leur sortie, il y a 0% de récidive ! Quelques années plus tard, juste après sa sortie du programme, l’Idole Sela anime les foules et lors d’un concert, elle perd sa jambe dans une explosion. La société entière veut savoir qui est l’auteur de ce crime de lèse majesté et pointe du doigt l’ado qui n’a plus 13 ans. Encore une attaque à la bombe, c’est forcément lui !

Une fois le point de départ donné, c’est l’analyse de ce qu’une Idole peut créer comme mouvement de masse. La révélation en fin de tome 1 ne vous donnera qu’une envie : foncer sur le deuxième ! Les personnages sont attachants et bien décrits. Je ne peux pas trop vous en parler sans spoiler mais ils ont tous des facettes intéressantes. Les mangakas n’abusent pas de violence ni dans les dessins ni dans le scénario même si c’est pour un public averti. Maintenant que vous l’êtes, allez voir ce que l’adoration d’une personne peut engendrer sur un peuple tout entier !