Que ta volonté soit faite de Maxime Chattam

Ma note : 5/5 Coup de coeur

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Que ta volonté soit faite
Auteur : Maxime Chattam
Éditeur grand format : Albin Michel
Date de sortie grand format : 2 janvier 2015
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 10 novembre 2016
Nombre de pages : 384 pages

Résumé : Bienvenue à Carson Mills, petite bourgade du Midwest avec ses champs de coquelicots, ses forêts, ses maisons pimpantes, ses habitants qui se connaissent tous. Un véritable petit coin de paradis… S’il n’y avait Jon Petersen.
Il est ce que l’humanité a fait de pire, même le diable en a peur. Pourtant, un jour, vous croiserez son chemin.
Et là… sans doute réveillera-t-il l’envie de tuer qui sommeille en vous.

Ce que j’en ai pensé

Les enfants de toute l’Amérique avait le croquemitaine pour se raconter des histoires qui font peur ; à Carson Mills, ils avaient Jon Peterson.

Avertissement au fans de Maxime Chattam : ce roman est d’un genre totalement différent des thrillers auxquels nous sommes habitués. Moins différent que l’inclassable Coma des mortels, il est toutefois perturbant si vous vous attendez à quelque chose dans l’esprit de la trilogie du Mal. Il a été pour moi un coup de coeur !

C’est un roman sombre, noir et surtout glauque. Jon Peterson va longtemps me hanter et je n’aurai plus jamais d’affect pour les coquelicots ! Au fin fond de l’Amérique, à Carson Mills, chez les redneck, on fait connaissance avec la vie de Jon Peterson et de ses ancêtres. Il est né dans le sang et les larmes et pour son grand-père, c’est clair dès le début : son petit-fils est le Mal incarné. Et il a plus que raison !

Sans spoiler l’histoire (mais ça se passe mal pour les fourmis), je peux vous dire que cette ambiance Midwest (que je n’ai jamais visité) est parfaite. J’ai vraiment eu l’impression de cotoyer la population de Carson Mills, son sherif, son épicerie, et les villageois. Une véritable immersion ! En plus de cette ambiance et de la noirceur terrible de Jon, ce qui rend ce roman vraiment incontournable, c’est sa fin ! Lisez et vous comprendrez. Je me pose encore des questions. Maxime Chattam m’a fait aller jusqu’au fond de moi-même et je ne suis pas encore revenue !