Rituel de chair de Graham Masterton

Ma note : 4/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Rituel de chair
Auteur : Graham Masterton
Éditeur poche : Bragelonne
Date de sortie poche : 13 mars 2019 (réédition)
Nombre de pages : 480 pages

Résumé : Charlie McLean est un critique gastronomique qui passe sa vie sur la route. Il décide un jour d’emmener son fils dans un de ses périples pour renouer des liens avec lui. Un restaurant français qui ne figure dans aucun guide culinaire attire alors sa curiosité.

Mais cet endroit est en fait l’antre d’une secte anthropophage qui enlève son fils. Pour le sauver, Charlie devra intégrer l’organisation et se soumettre aux rituels insoutenables qu’exige l’intronisation.

Une véritable descente aux enfers. Un roman choc, impossible à lâcher, impossible à oublier.

Ce que j’en ai pensé

C’est l’auteur autoédité Arnaud Codeville, à Livre Paris, qui m’a donné envie de découvrir la plume de Graham Masterton. Horreur, parfois du fantastique, King en pire en gros. Lorsque j’ai vu cette couverture au stand de Bragelonne juste après ma passionnante discussion avec Arnaud, j’ai craqué ! Une histoire de cannibalisme écrite par le maître de l’horreur ? C’est pour moi évidemment (tout va bien, merci).

Côté gore j’ai été un peu déçue. Pour autant, je le déconseille fortement aux âmes sensibles. Il y a quelques scènes où l’estomac doit être bien accroché mais je m’attendais à plus. Le côté très religeux m’a aussi dérangé. Un travers que je reproche à certains King d’ailleurs. Mais en même temps, ce roman parle d’une secte et ce côté religieux est absolument nécessaire à l’histoire. Donc ça passe.

Charlie McLean, critique gastronimique, profite de quinze jours de vacances de son fils Martin pour tenter de renouer des liens inexistants depuis la séparation d’avec son ex-femme en l’emmenant avec lui à travers l’Amérique pour son métier de critique gastronomique. Le roman place très rapidement un étrange restaurant français, hyper select où on ne peut entrer que sur parrainage. Charlie ne lâche pas le morceau, malgré les inststantes mises en garde de quasiment toute la ville, il veut absolument y aller ! Et là… c’est la chute vers l’Enfer ! Secte, cannibalisme, automutilation, cuisine, amputation… tout y passe ! On va même se balader au fin fond du bayou avec Graham comme guide et la visite n’est pas de tout repos !

Je suis en tout cas ravie, malgré mes deux petits bémols, d’avoir découvert l’univers de Masterton. Dès le premier chapitre j’étais accro et je voulais tout savoir sur ce mystérieux restaurant. Tout en étant pleine d’angoisse car j’avais lu le résumé ! On m’a beaucoup dit sur Instagram, pendant ma lecture, que ce n’était pas le meilleur. J’ai noté quelques titres sur lesquels je compte bien me pencher !