Commis d’office d’Hannelore Cayre

Ma note : 3,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titres : Commis d’office suivi de Toiles de maître et Ground XO
Auteur : Hannelore Cayre
Éditeur grand format : Métailié
Date de sortie grand format : 2004, 2005 et 2007
Éditeur poche : Points
Date de sortie poche : 8 mars 2018
Nombre de pages : 432 pages

Résumé : Je m’appelle Christophe Leibowitz, je suis avocat pénaliste. Souvent commis d’office, je défends les frappes de banlieue et les truands à la petite semaine, les dealers qui n’ont pas le sens du commerce. Je ne pensais pas pouvoir intéresser un proxo cogneur en lui racontant Flaubert, ni même un jour faire évader de Fresnes l’ennemi public numéro un, et pourtant…

Ce que j’en ai pensé

Dans la version poche de Commis d’office, on retrouve les trois romans qui racontent les aventures rocambolesques d’un avocat commis d’office qui arrondit ses fins de mois avec des magouilles pas toujours légales. Hannelore Cayre m’avait profondément touchée avec sa plume cynique dans La Daronne que j’avais adoré.

Christophe Leibowitz a tout de l’anti-héros. Il n’arrive pas à e faire une place aux Barreaux, il est bedonnant, alcoolique, célibataire Don Juan… Lorsqu’on lui propose de faire sortir un malfrat de prison, il dit oui. Et tout dégringole !

Les deux romans suivants ont chacun leurs histoires, d’autres péripéties, d’autres magouilles pas nettes. Même si j’ai passé un bon moment de lecture, je n’ai pas totalement retrouvé le plaisir de la plume à l’humoir noir et grinçant que j’avais eu dans La Daronne.