Le maître des Limbes d’Olivier Bal

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Le maître des Limbes
Auteur : Olivier Bal
Éditeur grand format : De Saxus
Date de sortie grand format : 11 avril 2019
Nombre de pages : 574 pages

Résumé : Le Maître des Limbes : vos rêves lui appartiennent.
Un roman vertigineux, entre le récit d’espionnage, le thriller et le fantastique.

Que se passe-t-il réellement lorsque vous vous endormez ? Quand vous plongez au cœur de vos rêves, êtes-vous certain de ne pas être manipulé ?
Il existe, aux quatre coins du monde, certains individus dotés d’une incroyable aptitude : ils peuvent contrôler les rêves des autres.
En tentant de percer le secret de nos songes, plusieurs personnages vont faire une découverte qui pourrait changer à jamais le cours de l’histoire.
Lee, une journaliste, enquête sur le virus du Marchand de sable, une étrange épidémie qui ne touche que des enfants.
Gabriel, un adolescent narcoleptique isolé des autres, a la sensation qu’il peut visiter et modifier les rêves d’inconnus.
James, à la tête de l’empire pharmaceutique ONIR, poursuit en secret des expériences débutées trente ans auparavant…
Tandis que la CIA et la NSA se mènent une guerre secrète pour obtenir le contrôle des Limbes, au plus profond de leur sommeil, nos héros devront choisir leur camp. Une bataille se prépare, car qui contrôlera les rêves, contrôlera le monde.

Ce que j’en ai pensé

Le vrai Maître des Limbes, c’est Olivier Bal. C’est lui qui nous envoûte et mène la visite guidée de son univers si particulier.

Vous le savez si vous me suivez, le fantastique ce n’est vraiment pas ma tasse de thé. Pourtant, je m’y essaye de temps en temps. Avec Les Limbes et sa suite, Le maître des Limbes, c’était un coup de poker et plutôt mal engagé avec le résumé. Le contrôle des rêves et les remontées dans le temps, je pensais que ça n’allait pas le faire. Mais c’était sans compter l’immense talent d’Olivier Bal. Et je pèse mes mots. Non seulement la recette a fonctionné avec le premier mais j’ai même bien voulu réitérer l’expérience avec cette magnifique suite.

Olivier Bal a un talent monstrueux. Avec cette duologie il a créé un univers fou dans lequel on croit à fond. Tout est parfaitement décrit, c’est très cinématographique. J’ai fait le film dans ma tête à la lecture et j’ai voyagé pendant ces presque 600 pages. Le côté scientifique est moins présent que dans le tome précédent mais on ne s’y perd pas une seconde et il reste un élément très important du récit.

Dans ce second tome, on retrouve le personnage de James Hawkins et on en rencontre de nouveaux. Ils sont tous attachants et tellement travaillé que j’ai eu l’impression de rencontrer de nouveaux amis. Le roman est polyphonique et nous suivons, chapitre par chapitre les avancées de chaque personnage chacun leur tour. Leurs destins vont se mêler de manière inattendue. Le monde des rêves d’Olivier est unique et merveilleux. Le scénario est bien ficelé et le suspense est au rendez-vous ! Tout est là pour un chef-d’oeuvre ! Si vous aimez le King fantastique, vous aimerez Olivier Bal !

Son premier roman est en lice pour le Prix des Nouvelles Voix du Polar de Pocket et il a tout mon soutien pour le remporter pour le thriller français !