L’Été circulaire de Marion Brunet

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : L’Été circulaire
Auteur : Marion Brunet
Éditeur grand format : Albin Michel
Date de sortie grand format : 31 janvier 2018
Éditeur poche : Le Livre de Poche
Date de sortie poche : 3 avril 2019
Nombre de pages : 256 pages

Résumé : Une petite ville du Midi, ses lotissements, son quotidien morne et ses interminables jours d’été. Jo et Céline, deux sœurs de quinze et seize ans, errent entre fêtes foraines, centres commerciaux et descentes nocturnes dans les piscines des villas cossues de la région. Trop jeunes encore pour renoncer à leurs rêves et suivre le chemin des parents qui triment pour payer les traites de leur pavillon.
Mais quand Céline tombe enceinte, c’est le cataclysme. Comme elle refuse de livrer le nom de son amant, la rage du père se libère, sourde et violente, tandis que la jeune sœur tente de s’extraire du carcan familial et que la mère assiste, impuissante, au délitement de sa famille. Jusqu’à l’irréparable.

Ce que j’en ai pensé

Étrangement, ce roman noir, d’une profonde dureté est en même temps d’une exquise douceur. Le style de l’auteure y est pour beaucoup dans cette dichotomie. Le récit se passe en pleine campagne, dans le Sud de la France. La ruralité, la chaleur de l’été et la vie de deux jeunes adolescentes confrontées à des problèmes d’adultes sont le centre de l’histoire.

Ces deux sœurs m’ont touchées. Céline est enceinte. Elle ne veut pas donner l’identité du père. Elle a le soutien de sa soeur, Jo. Mais leur père ne l’entend pas de cette oreille et va chercher la vérité. Ça coince aussi du côté des grands-parents de Céline et Jo. Le récit aborde plusieurs thèmes de société. Les filles mères, le racisme, le chômage dans les zones rurales, la vie à la campagne et l’adolescence.

Je le conseille plus pour la manière dont le roman est écrit et les sujets forts qui y sont abordés que pour la grossesse et la recherche de ce futur papa. Un vrai roman noir qui plonge dans la moiteur de cet été dans le Sud.