La nuit n’est jamais complète de Niko Tackian

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : La nuit n’est jamais complète
Auteur : Niko Tackian
Éditeur grand format : Scrinéo
Date de sortie grand format : 3 mars 2016
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 13 avril 2017
Nombre de pages : 256 pages

Résumé : La route à perte de vue au milieu d’un désert de rocaille. Arielle et Jimmy parcourent le bitume au volant de leur vieille Ford. Mais quand le père et la fille tombent sur un barrage de police et sont obligés de passer la nuit sur place, tout dérape… Ils se réveillent seuls, abandonnés, naufragés de l’asphalte. À quelques kilomètres de là, deux immenses tours métalliques se dressent, cadavres rongés par la rouille et le temps. Quelques maisons en tôle froissée se serrent pour se protéger du vent. Cette ancienne mine sera leur refuge. Ou leur pire cauchemar…
Mais ce voyage au cœur des ténèbres est-il vraiment un hasard ?

Ce que j’en ai pensé

Ce second roman de Niko Tackian m’a rappelé son premier, Quelque part avant l’enfer, qui frôle avec le fantastique jusqu’à un final qui fait totalement sens.

Les one shot de l’auteur se distinguent complément de sa série (génialissime) avec Tomar Khan. L’émotion et l’ambiance sont plus fortes et le scénario bien plus chiadé. C’est ce qui fait leur force, alors que dans sa série policière c’est le personnage de Tomar qui fait l’essentiel du roman. Les deux ont leurs avantages et j’adore lire l’un et l’autre et découvrir ainsi les multiples talents de Niko.

Dans ce roman, impossible de voir venir la fin et j’ai adoré me faire balader ! Arielle et Jimmy sont des personnages puissants, avec des failles et des faiblesses bien sûr. Bloqués sur la route dans un désert de l’Amérique latine, ils trouvent refuge dans une ancienne mine désaffectée, accompagnés d’autres égarés. Cela donne un huis-clos haletant et suffocant de chaleur et de poussière de la mine. Le mal rôde et en veut à leur vie. Comment vont-ils s’en sortir ? Vont-ils d’ailleurs s’en sortir et dans quel état ? Je vous laisse le découvrir par vous-même !