L’Homme craie de C. J. Tudor

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : L’Homme craie
Auteur : C. J. Tudor
Éditeur grand format : Pygmalion
Date de sortie grand format : 17 janvier 2018
Éditeur poche : J’ai Lu
Date de sortie poche : 3 avril 2019
Nombre de pages : 448 pages

Résumé : «Nous n’étions pas d’accord sur la manière dont ça avait commencé. Était-ce lorsqu’on s’était mis à dessiner les bonshommes à la craie, ou lorsqu’ils sont apparus tout seuls ? »
Le jeune Eddie et ses amis élaborent un langage secret pour communiquer : de petits bonshommes tracés à la craie. Ce qui n’est qu’un jeu prend une tournure tragique lorsque l’un de ces dessins les conduit jusqu’au cadavre d’une jeune fille.
Trente ans après le drame, alors qu’Eddie le pense derrière lui, le passé refait surface… Le jeu n’est pas terminé.

Ce que j’en ai pensé

En refermant ce roman, j’ai eu l’impression de laisser des amis derrière moi. A la manière de Stephen King avec Ça et le Club des ratés ou de Nicolas Zeimet avec Retour à Duncan’s Creek, dans L’Homme craie, le plus fort et le plus important ce n’est pas la partie thriller mais l’amitié qui lie ses jeunes enfants et qui reste forte malgré tout une fois qu’ils sont devenus adultes.

Bien sûr le suspense est là et le côté thriller du récit tient une place forte. Mais sans cette amitié, il n’y aurait pas eu la même histoire ! C’est marqué sur la couverture de la version J’ai Lu : « les enfants ne sont pas toujours innocents » et c’est bien vrai ! On suit principalement Eddie Adams, alias Eddie Munster, qui a vécu un drame à la fête foraine. Un accident horrible qui a défiguré une jeune fille. Il a été marqué à vie ! Pour lui, c’est là que tout a commencé à partir en cacahuète pour lui et sa bande d’amis pour la vie.

Le récit alterne passé et présent et les secrets, des personnages au moment de leur enfance ou de leur vie adulte, sont dévoilés au compte goutte. Le roman est assez conséquent mais le style est fluide et la narration tellement bien rythmée qu’on ne peut pas le lâcher avant cette fin géniale !