Indian Psycho d’Arun Krishnan

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Indian psycho
Auteur : Arun Krishnan
Éditeur grand format : Asphalte Editions
Date de sortie grand format : 18 mai 2017
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 21 mars 2019
Nombre de pages : 336 pages

Résumé : À New York, tout est possible. Depuis qu’il y vit, Arjun tâche d’oublier l’enfant qu’il a été. L’abandon et l’orphelinat en Inde, puis son adoption par le couple Clarkson. Avec quelques baratins bouddhistes et un soupçon de sémantique marketing, Arjun s’est hissé au top d’une grande agence de pub. Il a accompli son rêve : devenir un gentleman. Jusqu’au meurtre d’Emily. Pas son meilleur coup. Son business plan ? Noyer le poisson. Dans le flux. Quelques clics et jeunes cadres poignardés plus tard, le tueur de MyFace peut terroriser la Toile, la ville, et toute l’économie du pays… Tremble, Amérique !

Ce que j’en ai pensé

MyFace utilisait la vie privée de ses inscrits comme une famille indienne traite une belle-fille qui n’a pas été capable de payer sa dot.

Indian psycho est un thriller fortement d’actualité. Il se déroule à New-York, de nos jours, et MyFace est LE réseau social par excellence ! Autant l’auteur cite Instagram et Twitter de leurs vrais noms, autant pour MyFace il utilise un pseudo tellement sa place est prégnante dans le livre. Un personnage à part entière.

Arjun est indien et bénéficie d’un visa de travail pour exercer son métier de publicitaire dans une grande boîte new-yorkaise. Il est brillant, sûr de lui, efficace au boulot. Pourquoi l’Amérique ? parce qu’on peut tout y réussir ! Même tueur ! Surtout après l’orphelinat et une enfance difficile en Inde. Mais Arjun est un vrai sociopathe. L’empathie ? Il ne connait pas. Par contre, il a beaucoup étudié les humains et sait se comporter comme il faut pour se fondre dans la masse et ne pas paraître louche à être si glacial et distant des ses sentiments. Du coup, quand il tue son ex-collègue Emily, ce n’est qu’un élément de sa journée parmi tant d’autre. Mais c’est surtout le début de tout !

Par certains côté il m’a fait pensé au héros du roman Parfaite (qui a été adapté en série : You). Indian psycho a une ambiance moins malsaine, sûrement parce que le récit n’est pas à la première personne. Je me suis attachée à ce serial killer qui dépose un auto-collant « Je t’ai trouvé sur MyFace » sur ses victimes. J’ai eu peur qu’il se fasse chopper, peur qu’il rate son coup si bien préparé. Ça m’a dérangé, comme avec Dexter. C’est perturbant de ressentir de l’affection pour des tueurs ! Un tour de maître d’Arun Krishnan dont c’est le premier roman !

Et bien sûr, c’est aussi un roman qui vous fera forcément remettre en question votre relation aux réseaux sociaux. Ce réflexe ridicule qu’on a d’ouvrir l’appli dès qu’on doit attendre 3 secondes pour quelque chose. L’ascenseur, à la caisse, le métro… Attention, Arjun vous a peut-être déjà repéré !