La tour de Sélénite d’Arnaud Codeville

Ma note : 3,75/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : La tour de Sélénite
Auteur : Arnaud Codeville
Éditeur grand format : Auto-édité
Date de sortie grand format : juin 2015
Nombre de pages : 312 pages

Résumé : Adel Blanchard est un écrivain en perdition. Depuis quelques mois, sa vie ne se résume qu’à éviter les huissiers et à courir après son ex-femme pour voir ses deux enfants. Pour sortir la tête de l’eau, il accepte un poste de professeur de Lettres dans une faculté de Lille, mais peu à peu, il ne peut s’empêcher de glisser dans la dépression. Un soir, alors qu’il est prêt à commettre l’irréparable, sa voisine de palier intervient miraculeusement et l’en empêche. Il voit en elle l’opportunité de démarrer un nouveau chapitre de sa vie, c’est donc naturellement qu’il participe au projet universitaire qu’elle organise avec un collègue : la restauration d’un phare en Loire-Atlantique.

Malheureusement, il ne se doute pas que ce périple le mènera au cœur de la terreur et de la folie où il y laissera une partie de son âme…

Ce que j’en ai pensé

C’est à l’occasion de la soirée d’inauguration de Livre Paris cette année que j’ai découvert l’auteur Arnaud Codeville. Il m’a présenté son univers en mentionnant ses inspirations littéraires : King à ses début et Graham Masterton, le maître de l’horreur. Je ne connais pas ce dernier mais j’adore King à l’époque de Carrie et c’est donc tout naturellement que je me suis procuré La tour de Sélénite, le premier roman d’Arnaud.

Je suis frileuse sur le fantastique mais ici, il s’intègre plutôt bien à notre réalité. Même si ça parle de fantômes et de phare hanté ! Malgré quelques maladresses de premier roman, le tout est très prometteur pour la suite ! Le récit est bien construit, la tension monte crescendo et l’angoisse arrive petit à petit jusqu’à une fin haletante au suspense insoutenable !

Nous suivons Adel Blanchard, fraîchement séparé, pas encore divorcé. Sa future ex-femme lui fait des misères et l’empêche de voir ses enfants. Il a décidé de refaire sa vie à Lille où il a accepté un poste de professeur de lettres. Vite intégré à l’équipe enseignante, il va suivre de loin le projet de deux collègues : l’école a acheté un vieux phare vers Nantes et ils ont le projet de le retaper ! La première équipe part en direction du phare mais ne donne plus jamais de nouvelles. Accompagné d’autre collègue, Adel décide de partir à leur recherche. Et là, c’est le drame !

Si vous aussi vous aimez Stephen King, les romans fantastiques et les frissons, foncez ! 1974, son second roman, est déjà dans ma wishlist !