Les vacances d’un serial killer de Nadine Monfils

Ma note : 4,75/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Les vacances d’un serial killer
Auteur : Nadine Monfils
Éditeur grand format : Belfond
Date de sortie grand format : 17 février 2011
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 7 juin 2012
Nombre de pages : 256 pages

Résumé : En quittant sa fabrique de boulettes sauce lapin pour l’été, Alfonse s’imaginait pépère au soleil de la mer du Nord… Des vacances ? Tu parles !
On n’a pas fait 100 bornes que sa femme, mégère aux fausses allures de starlette, et ses gosses, deux ados décérébrés, lui tapent sur le pompon. Et que dire de sa belle-mère et de sa roulotte pourrie qui casse l’esthétique de la bagnole ? 
Avec soixante ans de retard, Mamie a décidé de jouer les Bonnie and Clyde avec le premier julot venu. Elles vont être belles les cartes-postales !

Ce que j’en ai pensé

J’ai cherché comment catégoriser l’univers de Nadine Monfils. Mais en fait la catégorie, c’est Nadine Monfils. Son monde est tellement fou qu’il est inclassable et encore moins regroupable. C’est unique en son genre et on aime ou on déteste. Pour ma part, j’ai adoré !

Les personnages sont caricaturaux au possible. Alfonse, fan de tunning, emmène sa belle-mère, sa femme et ses deux glandeurs d’ados en vacances à la Mer du Nord. Un bon plan d’un collègue. Ils tombent sur un gîte laid, loin de la mer. Et au programme, ils peuvent oublier le far niente !

La belle-mère, c’est Mémé Cornemuse et Les vacances d’un serial killer est le premier tome de ses aventures ! Pourquoi Mémé Cornemuse, « parce qu’elle a un faible pour les Écossais – ça la fait fantasmer qu’ils ne portent pas de culottes. » Meurtres, sexe, trahisons… les vacances sont loin d’être reposantes mais le tout est parfaitement hilarant pour le lecteur ! Un grand n’importe quoi bien ficelé, qui m’a valu quelques fous rires et des bonnes surprises ! C’était un test de cet univers belge barré et j’adhère totalement. Cela tombe bien car à Livre Paris, je me suis fait dédicacer sa version toute particulière des nouvelles aventures de Nestor Burma : Crime dans les Marolles (chez French Pulp). La suite des aventures de Mémé Cornemuse a déjà atterri dans ma wishlist !