Oxygène de M. J. Arlidge

Avertissement : Ne lisez pas cette chronique ni le résumé de l’éditeur si vous n’avez pas encore lu Am Stram Gram, le premier roman des aventures d’Helen Grace et un coup de cœur phénoménal !

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Oxygène
Auteur : M. J. Arlidge
Éditeur grand format : Les Escales Noires
Date de sortie grand format : 21 février 2019
Nombre de pages : 384 pages

Résumé : Dans les tréfonds d’une boîte de nuit, un jeu SM tourne au cauchemar. Un homme est froidement assassiné, asphyxié jusqu’à la mort.
Helen Grace, envoyée sur les lieux du crime, peine à contenir son effroi en découvrant la victime : le corps ligoté et bâillonné est celui de Jake, son dominateur. Helen choisit de dissimuler ses relations avec le défunt et se lance à la poursuite du meurtrier. Mais quand ce dernier s’attaque à nouveau à l’une de ses connaissances, tout bascule. Et si Helen était la véritable cible du criminel ?
La détective de Southampton comprend qu’un terrible choix s’offre à elle : confesser ses zones d’ombre, au risque de tirer un trait sur sa carrière, ou arrêter au plus vite l’assassin. Quitte à mettre sa propre vie en danger

Ce que j’en ai pensé

J’attends rarement des suites avec autant de fébrilité ! M. J. Arlidge nous a présenté Helen Grace dans Am Stram Gram paru en mai 2015 en France pour la première fois. Ca a été un coup de coeur, pour le personnage et pour le roman ! Les suites, une fois la surprise passée, m’ont moins frappées mais restent toutefois dans le top de mes lectures ! Ce cinquième opus ne déroge pas à la règle !

Le style de l’auteur est toujours aussi efficace et les courts chapitres auxquels nous sommes maintenant habitué avec lui, rendent le livre diablement addictif ! Je l’ai dévoré en deux jours, impossible de le laisser de côté !

Encore une fois, Helen est malmené par l’auteur. Jake, son dominateur, est retrouvé assassiné dans une boîte SM de Southampton. Et lorsque le cadavre d’une autre personne de la vie privée d’Helen Grace est découvert, le doute n’est plus permis, cette enquête est ciblée contre notre commandante préférée ! C’est torturé, pervers mais rien de too much ! Comme à chaque tome, j’ai frissonné pour Helen et les victimes. J’ai cherché qui pouvait être le tueur mais en vain !

Et cette fin ! Je doute réussir à patienter un an et il st fort probable que je me procure la version VO du bouquin ! M. J. Arlidge est très fort !