La maison de Vanessa Savage

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : La maison
Auteur : Vanessa Savage
Éditeur grand format : La Martinière
Date de sortie grand format : 7 février 2019
Nombre de pages : 432 pages

Résumé : Toutes les maisons portent en elles une histoire.
Celle-ci est cauchemardesque.

La maison où Patrick a passé toute sa jeunesse n’est pas une demeure comme les autres. Quinze ans plus tôt, elle a été le théâtre d’un drame inconcevable : toute une famille y a été retrouvée, massacrée. Patrick garde pourtant des souvenirs irremplaçables dans ces lieux, comme seule l’enfance sait en créer. Il décide de la racheter. Sa femme, Sarah, et leurs deux enfants s’y installent à contrecœur. Le délabrement, l’atmosphère sinistre qui colle à la maison oppressent Sarah. Ses psychoses reprennent, de plus en plus sombres. Des voisins épient chacun de ses mouvements. La tension monte.
Dans ce roman tortueux, imprévisible, Vanessa Savage braque la lumière sur chacun des personnages, tour à tour. Patrick, Sarah – et le lecteur – sauront-ils résister à cette infernale spirale du doute et de l’enfermement ? Et jusqu’où les entraînera-t-elle ?

Ce que j’en ai pensé

La maison est le parfait exemple du thriller psychologique domestique. Ce qui fait sa force, c’est son style très addictif ! Une ambiance hitchockienne malgré un scénario assez classique. Ce dernier point se laisse largement oublier tellement on est pris dans le récit.

La maison en elle-même est un personnage de l’histoire. Telle l’Overlook, elle prend une place importante dans le récit. Elle semble modifier la personnalité de ses habitants. Attention, il n’y a là aucun caractère fantastique ! Tout est supposé et soupçonné dans le changement d’humeur de Patrick, Sarah et leurs enfants. Petit à petit, la maison qui n’était pas attirante de prime abord, devient le personnage dont on se méfie le plus au cours de la lecture.

Pour un premier roman, Vanessa Savage a placé la barre très haut ! Secrets familiaux, passé qui resurgit, trahisons et surtout : un suspense de folie dans une ambiance d’une lourdeur parfaitement affinée ! A découvrir !