Comme une tombe de Peter James

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Comme une tombe
Auteur : Peter James
Éditeur grand format : Panama Editions
Date de sortie grand format : mars 2006
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 12 avril 2010
Nombre de pages en poche : 544 pages

Résumé : Mauvaise blague : Michael se retrouve dans un cercueil six pieds sous terre avec du whisky et une revue érotique pour son enterrement de vie de garçon. Les heures passent, personne ne vient le chercher, la fiancée s’inquiète et fait appel à Roy Grace. Pour le localiser, l’inspecteur n’a qu’une seule piste : les témoins du mariage, tous morts dans un accident de voiture…

Ce que j’en ai pensé

Tu veux du polar enquête plein de rebondissements et de suspense ! Ne cherche plus et lis Comme une tombe de Peter James !

L’idée de base est géniale : un enterrement de vie de garçons qui tourne à la petite vengeance. Les meilleurs amis de Michael décident de se venger de leurs EVG où Michael a poussé l’idée un peu loin à chaque fois et de lui rendre la monnaie de sa pièce. Pour se faire, et au milieu de la tournée des pubs, ils l’enferment dans un cercueil avec une bouteille de whisky, une lampe torche et un magasin de cul. La blague est censée durer deux heures à peine, le temps que les comparses fassent encore un ou deux pubs avant de revenir chercher Michael. Mais là, la blague se casse la gueule. Les amis de Michael étaient les seuls à savoir où il était enterré et ils meurent tous dans un accident de voiture.

L’inspecteur Roy Grace s’occupe de l’enquête et s’active à retrouver Michael. Au fil de l’enquête, les langues se délient, les manigances sont révélées et, quand on croit déjà tout savoir, une révélation soudaine et déterminante vient tout bouleverser !

Les chapitres sont courts, ce qui fluidifie la lecture et ils sont presque tous sous forme de cliffhangers, nous laissant bouché bée avec une nouvelle information fracassante !

Assurément, je vais poursuivre les aventures de Roy Grace et suivre la plume de Peter James !