D’ombre et de silence de Karine Giebel

Ma note : 4/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : D’ombre et de silence
Auteur : Karine Giebel
Éditeur grand format : Belfond
Date de sortie grand format : 19 octobre 2017
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 11 octobre 2018
Nombre de pages en poche : 256 pages

Résumé : « Écrire une nouvelle, c’est tenter, en quelques lignes, de donner vie à un personnage, de faire passer au lecteur autant d’émotions qu’en plusieurs centaines de pages. C’est en cela que la nouvelle est un genre littéraire exigeant, difficile et passionnant. » Karine Giebel

Si les romans de Karine Giebel sont parmi les plus lus en France et ont fait le tour du monde, celle-ci excelle depuis quelques années dans un genre tout aussi exigeant : la nouvelle. Voici l’occasion de (re)découvrir le talent de cet auteur, grâce à ce recueil de huit nouvelles noires, humaines, engagées…

Ce que j’en ai pensé

Karine Giebel nous a habitué à des romans de plusieurs centaines de pages avec des environnements et des personnages bien détaillés et décrits. En plus, la nouvelle n’est pas un style de prédilection alors je me suis lancée fébrilement dans la lecture de ce recueil et la surprise a été excellente !

Comme le précise la quatrième de couverture, écrire une nouvelle est un exercice bine différent de l’élaboration d’un roman. En quelques lignes, le lecteur doit s’attacher à au moins un personnage et sa situation. La fin est d’autant plus importante qu’elle doit être forte pour marquer les esprits. Tous ces éléments sont parfaitement maîtrisés par l’auteur et les huit nouvelles ont été une aventure que j’ai adoré suivre. La noirceur dont on a l’habitude est bien là. La critique de l’Homme aussi.

Huit histoires bien noires et addictives qui filent toutes seules et qui m’ont donné envie de reprendre mes lectures des romans de Karine Giebel !