Gwendy et la boîte à boutons de Stephen King et Richard Chizmar

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Gwendy et la boîte à boutons
Auteur : Stephen King et Richard Chizmar
Éditeur poche : Le Livre de Poche
Date de sortie poche : 5 septembre 2018
Nombre de pages en poche : 160 pages

Résumé : Trois chemins permettent de gagner Castle View depuis la ville de Castle Rock : la Route 117, Pleasant Road et les Marches des suicidés. Comme tous les jours de cet été 1974, la jeune Gwendy Peterson a choisi les marches maintenues par des barres de fer solides qui font en zigzag l’ascension du flanc de la falaise. Lorsqu’elle arrive au sommet, un inconnu affublé d’un petit chapeau noir l’interpelle puis lui offre un drôle de cadeau : une boîte munie de deux manettes et sur laquelle sont disposés huit boutons de différentes couleurs.
La vie de Gwendy va changer. Mais le veut-elle vraiment ? Et, surtout, sera-t-elle prête, le moment venu, à en payer le prix ? Tout cadeau n’a-t-il pas sa contrepartie ?

Ce que j’en ai pensé

Quel plaisir de retrouver la plume de Stephen King que j’adore ! Quand en plus c’est pour une novella inédite en France c’est la cerise sur le gâteau ! Cette édition du Livre de Poche est magnifique et on y retrouve plusieurs belles illustrations qui habillent ce court roman.

Gwendy est une adolescente un peu boulotte, moquée par ses camarades de classe. Un été et pour un garçon de l’école, elle décide de se prendre en main et se met à la marche. Elle fait un jour la rencontre d’un homme étrange qui lui offre une boîte merveilleuse. Elle contient huit boutons et deux manettes. Une des manettes offre des personnages en chocolat aux pouvoirs étranges. L’autre des dollars issus d’une série très limitée. Que font les huit boutons ? Il faut lire la nouvelle pour le savoir !

La vie de Gwendy va changer et s’améliorer au fil des chocolats et des dollars qui tombent du ciel. Confiance en soi, réussite, aisance pour tout. C’est la vie rêvée jusqu’à l’heure de l’addition. Tout pouvoir magique a des conséquences et Gwendy devra faire des choix.

Ce court roman écrit à quatre mains (six avec l’illustrateur) est une petite pépite comme sait les faire Stephen King. Le fantastique, avec lui, est toujours extrêmement bien intégré à notre réalité et on se met complètement dans la peau de cette jeune fille attachante.