Est-ce ainsi que les hommes jugent ? de Mathieu Menegaux

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Est-ce ainsi que les hommes jugent ?
Auteur : Mathieu Menegaux
Éditeur grand format : Grasset
Date de sortie grand format : 2 mai 2018
Nombre de pages : 234 pages

Résumé : Une journée particulière. Gustavo, père de famille, directeur financier, doit effectuer une présentation importante devant l’état-major de sa multinationale. Des mois de préparation, un tournant pour sa carrière.
Au lieu de l’heure de gloire espérée, la police faire irruption à son domicile, à l’aube. Perquisition, accusation d’homicide volontaire, indices concordants, Gustavo va être placé en garde à vue et traité sans ménagement. Heures sombres, qui vont déstabiliser un cadre supérieur sans histoires et le conduire à redouter le pire pour son avenir.
Son épouse Sophie va mobiliser son réseau et son énergie pour démontrer l’innocence de son mari et préserver leurs deux garçons des conséquences dévastatrices de cette mise en cause.
Mais comment rétablir la balance de la justice dans un univers gouverné par l’émotion et la recherche immédiate d’un coupable ?
Avec un style direct et tendu, Mathieu Menegaux nous livre un roman haletant, une plongée en apnée dans le monde de l’injustice.

Ce que j’en ai pensé

Jamais deux sans trois dit-on ? Ça s’est confirmé avec ce troisième roman de Mathieu Menegaux qui m’a encore une fois bouleversée !

Son thème récurrent est la justice ou plutôt l’injustice de notre justice. Contrairement aux deux romans précédents, Je me suis tue et Un fils parfait, le récit n’est pas fait par une femme. Le narrateur est omniscient et permet ainsi de pouvoir parler des différents points de vue des personnages.

Dans ce troisième ouvrage, l’auteur part d’un petit fait divers et le transforme en machine dévastatrice pour Gustavo et sa famille. Accusé à tort d’un meurtre mais coupable idéal, Gustavo et sa femme vont devoir se battre contre le système pour prouver l’innocence de Gustavo. Un combat d’une injustice à vomir, une force de caractère des deux époux contre le reste du monde. Un roman d’une puissance folle et qui ne nous laisse pas indemne !

Un roman coup de poing comme il nous y a habitué, avec une fin abominablement géniale et une belle critique des réseaux sociaux ! Je fonce en librairie pour me procurer le prochain dès sa sortie !