Maudite ! de Denis Zott

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Maudite !
Auteur : Denis Zott
Éditeur grand format : Hugo Thriller
Date de sortie grand format : 7 juin 2018
Nombre de pages : 416 pages

Résumé : Marseille. En face du stade Vélodrome, le dixième étage des Mimosas est en flammes. C’est l’appartement de Tony Beretta, petit dealer mais légende parmi les supporters ultras de l’Ohème. Une jeune femme, blessée, parvient à s’échapper du brasier. Luce, seize ans, une gueule d’ange, enceinte jusqu’aux yeux, n’est pas partie les mains vides : elle s’est enfuie avec l’argent et la drogue de Tony.
Et l’argent et la drogue, ça attire du monde. Canari, le flic pourri de la BAC. Les hommes de main de Tony. Ceux du Libyen, jeune caïd qui a pour ambition de renverser les anciens, tel le vieux Topin. Et même Yasmina, l’infirmière trop belle pour être innocente, qui veille sur Luce et ses jumeaux. Impossible, pour Luce, d’espérer se sortir seule de ce piège qu’est devenue sa ville.
Mais à qui faire confiance, et comment survivre et protéger ses bébés, quand sa propre mère dit d’elle qu’elle est maudite, et que son ange protecteur pourrait bien s’avérer être un démon ? Pour trouver la lumière, Luce n’aura d’autre choix que de faire face à ses pires cauchemars.

Ce que j’en ai pensé

Maudite ! c’est un putain de roman avec un putain de rythme et un putain de style ! Et oui, je suis obligée de dire putain parce que putain c’était bon ! Et pourtant c’était pas gagné d’avance avec une quatrième de couv’ mentionnant le foot et ses supporters, l’OM… J’ai eu très peur de tomber sur un polar sportif, heureusement, les flics bien ripoux, les gros dealers, Tony et Luce, la Maudite, rattrapent tout !

Loin du polar plan-plan, on est dans un vrai thriller, sans aucun temps mort ! Les événements s’enchaînent et nous déchaînent. Violence conjugale, vengeance, drogue, torture, viol… ça ne s’arrête jamais et la pauvre Luce, 16 ans, enceinte, droguée, paumée, se prend tout dans la tronche et se relève plus forte à chaque fois ! Les personnages sont coupés au couteau et tous passionnants. Il n’y a pas de vrais gentils ou méchants mais tous ont les deux facettes (avec un peu plus de l’un ou de l’autre, selon) ! Bref, il est impossible de lâcher ce bouquin une fois commencé et après une déception littéraire, c’était parfait pour me remettre le pied à l’étrier !

Pour la petite anecdote, j’ai eu la chance de lire ce roman à l’étape de manuscrit et quelques jours après la lecture, j’ai croisé un enfant avec un sac à dos aux couleurs de l’OM dans le métro. J’ai immédiatement fait le lien avec Tony, la Légende et toute cette folle histoire. Et j’en ai frémi ! C’est dire à quel point le roman marche à fond !