La forêt des ombres de Franck Thilliez

Résumé de l’éditeur 

Arthur Doffre, milliardaire énigmatique, est sur le point de réaliser un rêve vieux de vingt-cinq ans : ressusciter un tueur en série, le Bourreau 125, dans un livre. Un thriller que David Miller, embaumeur de profession et auteur d’un premier roman remarqué, a un mois pour écrire contre une forte somme d’argent.
Reclus dans un chalet en pleine Forêt-Noire, accompagné de sa femme et de sa fille, de Doffre et de sa jeune compagne, David se met aussitôt au travail. Mais il est des fantômes que l’on ne doit pas rappeler…

Ce que j’en ai pensé

Avant d’entamer cette chronique, je voudrai juste dire qu’un livre avec une citation de ce genre ne peut qu’être passionnant 😀 :

La lecture, elle, reste ma seule réalité. Je la sens, je la palpe, je la renifle. Les
mots glissent sur mon palais, me retournent le cerveau, semblables aux drogues les plus puissantes.

J’ai adoré ce 4e roman (pour lui et pour moi) de Thilliez ! Un excellent thriller, un huis-clos oppressant au fin fond de la Forêt-Noire en Allemagne ! Le top de la manipulation et le pire de l’Homme !

J’avais déjà deviné la fin du roman avant d’arriver au tiers de ma lecture. Mais j’ai eu quelques doutes jusqu’à la fin et plusieurs hypothèses de scénarios. Cela n’a donc absolument pas gêné ma lecture, qui, au contraire, n’en a été que plus passionnée ! Je l’ai lu pour faire une nouvelle pause dans Le Choix de Sophie que j’ai du mal à lire (dense et sujet lourd). Ce n’était pas forcément l’idéal pour échapper à l’horreur humaine 😀

Ce roman m’a fait parfois penser à Shining de Stephen King. Un huis-clos aussi, au milieu d’une forêt en hiver et le Mal qui réveille le côté prédateur de l’homme. Les ressemblances s’arrêtent là, pour notre plus grand plaisir.

Je ne peux rien dire de plus sans spoiler votre lecture, si elle est prévue 😉 Mais foncez si vous aimez les polars : tout est là !

Ma note : 4/5