Sous nos yeux de Cara Hunter

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Sous nos yeux
Auteur : Cara Hunter
Éditeur grand format : Bragelonne
Date de sortie grand format : 16 mai 2018
Nombre de pages : 336 pages

Résumé : Alerte enlèvement : la petite Daisy Mason, 8 ans, a disparu lors d’une fête, donnée dans le jardin de ses parents. Elle était déguisée en pâquerette : elle portait une robe, des collants et des chaussures vertes, ainsi qu’une coiffe avec des pétales blancs. Et personne n’a rien vu.
L’inspecteur Adam Fowley, qui prend en charge l’enquête, sait bien que, dans 90% des cas, c’est un proche qui a fait le coup. Il a lui-même perdu un fils, Jake, quelques mois plus tôt. Or, la famille de Daisy compte son lot d’étranges individus : sa mère fait ce qu’elle peut pour préserver les apparences, son père se montre systématiquement sur la défensive, et le petit frère ne dit pas un mot…
Le vernis de respectabilité si cher à ce quartier de la classe moyenne s’effrite peu à peu sous la pression de l’enquête, des rumeurs et des réseaux sociaux. Les Mason, famille modèle, préfèrent parfois le mensonge par omission à la vérité, et des secrets inavouables sont sur le point d’éclater…

Ce que j’en ai pensé

Vous le savez j’adore les thrillers ! Mais encore plus quand ça dépasse le cadre strict du récit pour coller au réel, ici un enlèvement de petite fille lors d’une grosse fiesta dans un quartier calme d’Oxford.

Daisy Mason disparaît donc un soir alors que ses parents organisait une grosse fiesta dans leur jardin. Ça ressemble beaucoup beaucoup à la triste affaire Maëlys survenue l’été dernier, surtout « que dans 90% des cas, c’est un proche qui a fait le coup » (dixit l’inspecteur Adam Fowley). Toute la partie enquête est très bien construite. La police rame sacrément au début, se perd même dans des fausses pistes (et nous perd nous aussi en route). On alterne le récit actuel avec des flash-back pour mieux comprendre la vie de la petite Daisy et des personnes de son entourage. Le rythme est excellent et l’addiction au rendez-vous !

En plus de cette enquête qu’on essaye de démêler avec Adam, l’histoire est entrecoupée de quelques tweets sur l’affaire. J’ai beaucoup aimé cette mise en avant et toute cette partie, trop actuelle, de l’omniprésence des réseaux sociaux dans les médias. On assiste au lynchage médiatique des parents (c’est forcément eux, hein) par les twittos qui balancent leur haine un peu au hasard mais en s’engrainant mutuellement. Les médias « en ligne » reprennent certains tweets d’inconnus pour étoffer leurs articles de presse et informer les gens. La désinformation par le peuple et pour le peuple. Une belle critique de notre société surconnectée et surinformée.

Côté fin, je n’ai rien vu venir du tout ! Un bon twist final et un récit qui marque ! Je vous le conseille ! (en plus la couverture est trop belle !)