Complot de Nicolas Beuglet

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Complot
Auteur : Nicolas Beuglet
Éditeur grand format : XO Editions
Date de sortie grand format : 16 mai 2018
Nombre de pages : 496 pages

Résumé : Un archipel isolé au nord de la Norvège, battu par les vents. Et, au bord de la falaise, le corps nu et martyrisé d’une femme. Les blessures qui déchirent sa chair semblent être autant de symboles mystérieux.
Quand l’inspectrice Sarah Geringën, escortée par les forces spéciales, apprend l’identité de la victime, c’est le choc. Le cadavre est celui de la Première ministre.
Qui en voulait à la chef de gouvernement ? Que cachait-elle sur cette île, dans un sanctuaire en béton enfoui au pied du phare ? Sarah, très vite, le pressent : la scène du crime signe le début d’une terrifiante série meurtrière. Dans son enquête, curieusement, quelqu’un semble toujours la devancer. Comme si cette ombre pouvait lire dans ses pensées…
De la Norvège à la vieille cité de Byblos, et jusqu’au cœur même du Vatican, c’est l’odeur d’un complot implacable qui accompagne chacun de ses pas. Et dans cette lutte à mort, Sarah va devoir faire face à ses peurs les plus profondes. à ses vérités les plus enfouies…
Étayé par les dernières découvertes de la science et de l’histoire, Complot explore les secrets premiers de l’humanité.

Ce que j’en ai pensé

Après son premier excellent thriller complotiste, Le Cri, qui farfouille dans des secrets polico-scientifique, on retrouve sa plume aiguisée avec ce second roman, Complot, qui sort le 16 mai.

On y retrouve les personnages du premier opus mais les deux romans peuvent se lire séparément. Toutefois, je vous conseille de les lire dans l’ordre si vous lisez les deux, pour mieux suivre l’évolution de Sarah et Christopher, qui prennent cher dans ce second roman ! Vivement le troisième (sans pression, Nicolas 🙂 )

Dans sa dédicace, l’auteur espère que son récit va m’agacer. Étrange, n’est-ce pas ? Pourtant, le résultat attendu a été obtenu ! Mais alors pourquoi ? Sans trop vous en révéler, sachez juste que, dans Complot, Nicolas Beuglet revient sur la plus grosse manipulation de l’Humanité, qui remonte à des millénaires. Alors oui, pour parler de cette époque, il y a forcément de la religion. Mais quand elle est abordée d’un point de vue scientifique et analytique, ça passe crème ! Pour étayer les découvertes de cette machination, que je vous laisse découvrir, Nicolas Beuglet a fourni un travail de documentation extraordinaire, que l’on ressent bien en lisant le roman. Oui, cela reste de la fiction mais mêlée à des découvertes scientifiques récentes et réelles sur l’Homme, la Femme et surtout la domination masculine et le masculinisme.

Comme dans le précédent roman et parce qu’il ne faut pas oublier que Nicolas est avant tout scénariste, le récit va à cent à l’heure et est très cinématographique. Encore une fois, on voyage beaucoup : de la Norvège au Liban en passant par l’Allemagne et Rome. Mais attention, tout est parfaitement ficelé et on ne se perd pas une seconde, ni dans tous ses déplacements, ni dans les découvertes dévoilées au fil des pages ! Un roman qu’on a du mal à lâcher avant la fin et qui laisse sur le cul !