Bilan mensuel mai 2018

Salut les fans de polar !

Mon mois de mai a été riche en rencontres littéraires et bonnes lectures ! Entre le salon polar Rosny Soit Qui Mal Y Pense et l’Apéro Pocket, j’ai été gâtée ! Un mois de mai très convivial avec beaucoup d’échanges livresques, des découvertes et des bons moments !

Côté chiffres, parce que j’adore ça, j’ai lu 13 romans, 5 059 pages, 8 poches, 5 grands formats. Ce mois-ci j’ai eu la chance de lire des bonnes nouveautés dont Hunter de Roy Braverman (aka Ian Manook), mon coup de cœur du mois qui est sorti chez Hugo Thriller. Et plein plein d’autres !

Sans le vouloir, j’ai suivi une thématique sur la Femme avec La Servante Écarlate, Complot de Nicolas Beuglet, Les Ravagé(e)s de Louise Mey et Je me suis tue de Mathieu Menegaux. Des romans que je vous conseille sans hésiter !

Et coup de chance, ce mois-ci, aucune déception littéraire ! Pourvu que ça dure !

La Servante Écarlate de Margaret Atwood 4/5
Résumé
Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, servante écarlate parmi d’autres à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de sa femme. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté.

Mon avis en bref
Sorti en 1985, il y a un peu plus de trente ans, cette dystopie revient en force grâce à la série du même nom dont la saison 2 vient de sortir en France. On est dans un futur plutôt proche mais indéfini où les Femmes ne sont plus que des choses. Une dystopie terrifiante qui fait réfléchir !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Hunter de Roy Braverman (Ian Manook) 5/5 Coup de cœur bombe atomique !
Résumé
Plus personne ne s’arrête à Pilgrim’s Rest. Une vallée perdue dans les Appalaches. Un patelin isolé depuis des jours par le blizzard. Un motel racheté par le shérif et son frère simplet. Un bowling fermé depuis longtemps. Et l’obsédant souvenir d’une tragédie sans nom : cinq hommes sauvagement exécutés et leurs femmes à jamais disparues. Et voilà que Hunter, le demi-sang indien condamné pour ces crimes, s’évade du couloir de la mort et revient dans la vallée.
Pour achever son oeuvre ? Après douze ans de haine et de chagrin, un homme se réjouit pourtant de revenir à Pilgrim’s Rest. Freeman a compris le petit jeu de Hunter et va lui mettre la main dessus. Et lui faire enfin avouer, par tous les moyens, où il a caché le corps de Louise, sa fille, une des cinq disparues. Pilgrim’s Rest sera peut-être le terminus de sa vengeance, mais ce que Freeman ignore encore, au volant de sa Camaro rouge qui remonte Murder Drive, c’est qu’il n’est pas le seul à vouloir se venger.
Et que la vérité va se révéler plus cruelle et plus perverse encore. Car dans la tempête qui se déchaîne et présage du retour de la terreur, un serial killer peut en cacher un autre. Ou deux.

Mon avis en bref
Je vous préviens tout de suite : Hunter c’est de la bombe atomique !! J’ai terminé la lecture en me demandant si c’était un coup de cœur. C’est cette hésitation qui fait que, oui, c’est un coup de cœur !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Complot de Nicolas Beuglet 5/5
Résumé
Un archipel isolé au nord de la Norvège, battu par les vents. Et, au bord de la falaise, le corps nu et martyrisé d’une femme. Les blessures qui déchirent sa chair semblent être autant de symboles mystérieux.
Quand l’inspectrice Sarah Geringën, escortée par les forces spéciales, apprend l’identité de la victime, c’est le choc. Le cadavre est celui de la Première ministre.
Qui en voulait à la chef de gouvernement ? Que cachait-elle sur cette île, dans un sanctuaire en béton enfoui au pied du phare ? Sarah, très vite, le pressent : la scène du crime signe le début d’une terrifiante série meurtrière. Dans son enquête, curieusement, quelqu’un semble toujours la devancer. Comme si cette ombre pouvait lire dans ses pensées…
De la Norvège à la vieille cité de Byblos, et jusqu’au cœur même du Vatican, c’est l’odeur d’un complot implacable qui accompagne chacun de ses pas. Et dans cette lutte à mort, Sarah va devoir faire face à ses peurs les plus profondes. à ses vérités les plus enfouies…
Étayé par les dernières découvertes de la science et de l’histoire, Complot explore les secrets premiers de l’humanité.

Mon avis en bref
Après son premier excellent thriller complotiste, Le Cri, qui farfouille dans des secrets polico-scientifique, on retrouve sa plume aiguisée avec ce second roman, Complot. Un thriller encore une fois parfaitement maîtrisé !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Glacé de Bernard Minier 4/5
Résumé
Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d’une journée glaciale de décembre, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d’un cheval, accroché à la falaise.
Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
Le commandant Servaz, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier l’enquête la plus étrange de toute sa carrière.

Mon avis en bref
Glacé est le premier opus de la série mettant en scène l’inspecteur Servaz. Un inspecteur qu’on découvre dans ce premier roman et qui dévoile déjà quelques failles et nous bluffe avec son flair hors compétition ! Assurément, j’ai envie de savoir comment il va évoluer par la suite !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Principes mortels de Jacques Saussey 5/5
Résumé
Été 1979. Franck Servin, 18 ans, fuit le naufrage du foyer familial pour réviser son bac. Il trouve refuge chez son oncle et sa tante, dans une ferme isolée de la Creuse où, quatre ans plus tôt, son cousin Paul, presque son sosie, a trouvé la mort sur une route qu’il connaissait depuis l’enfance. Cette tragédie ronge insidieusement le cœur de ses proches, attendant son heure pour frapper de nouveau. En cet été 2011, elle semble avoir sonné. Franck sait qu’il va mourir. Il a quelques heures, quelques jours peut-être, pour laver sa mémoire et raconter ce qui s’est réellement passé, l’été de ses 18 ans.

Mon avis en bref
Avec ce roman, on sort complètement du roman policier, qui semble être le style dédié aux romans de la saga Magne/Heslin, et on se retrouve dans un excellent thriller psychologique ultra addictif ! Une réédition qui tombe à pic après des années après la sortie en grand format. De quoi (re)découvrir cette pépite !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Canicule de Jane Harper 5/5
Résumé
Kiewarra. Petite communauté rurale du sud-est de l’Australie. Écrasée par le soleil, terrassée par une sécheresse sans précédent. Son bétail émacié. Ses fermiers désespérés. Désespérés au point de tuer femme et enfant, et de retourner l’arme contre soi-même ? C’est ce qui est arrivé à Luke Hadler, et Aaron Falk, son ami d’enfance, n’a aucune raison d’en douter. S’il n’y avait pas ces quelques mots reçus par la poste : Luke a menti. Tu as menti. Sois présent aux funérailles… Les blessures de son départ précipité de Kiewarra sont encore à vif, mais Aaron a une dette, et quelqu’un a décidé que le moment est venu de la payer.

Mon avis en bref
Un roman caniculaire au suspense brûlant ! Tellement étouffant qu’on se retrouve dans une ambiance de huis-clos. Vous n’arriverez pas à le lâcher avant la fin !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Derrière la haine de Barbara Abel 4/5
Résumé
D’un côté il y a Tiphaine et Sylvain, de l’autre il y a Laetitia et David.
Deux couples, voisins et amis, fusionnels et solidaires, partageant le bonheur d’avoir chacun un petit garçon du même âge.
Maxime et Milo grandissent ensemble, comme des jumeaux.
Jusqu’au drame.
Désormais, seule une haie sépare la culpabilité de la vengeance, la paranoïa de la haine…

Mon avis en bref
Un bon thriller psychologique, pas trop alambiqué mais bougrement efficace ! Manipulation, paranoïa. Ou quand le rêve d’une belle relation entre voisin devient un cauchemar !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Sous nos yeux de Cara Hunter 5/5
Résumé
Alerte enlèvement : la petite Daisy Mason, 8 ans, a disparu lors d’une fête, donnée dans le jardin de ses parents. Elle était déguisée en pâquerette : elle portait une robe, des collants et des chaussures vertes, ainsi qu’une coiffe avec des pétales blancs. Et personne n’a rien vu.
L’inspecteur Adam Fowley, qui prend en charge l’enquête, sait bien que, dans 90% des cas, c’est un proche qui a fait le coup. Il a lui-même perdu un fils, Jake, quelques mois plus tôt. Or, la famille de Daisy compte son lot d’étranges individus : sa mère fait ce qu’elle peut pour préserver les apparences, son père se montre systématiquement sur la défensive, et le petit frère ne dit pas un mot…
Le vernis de respectabilité si cher à ce quartier de la classe moyenne s’effrite peu à peu sous la pression de l’enquête, des rumeurs et des réseaux sociaux. Les Mason, famille modèle, préfèrent parfois le mensonge par omission à la vérité, et des secrets inavouables sont sur le point d’éclater…

Mon avis en bref
Un excellent thriller addictif, complètement dans l’air du temps avec une critique de notre société over-connectée ! A lire !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Enfants d’Hypérion de Sylvain M. Nawrocki 3,75/5
Résumé
L’Hypérion est un des Titans ayant quitté le système solaire pour rejoindre la lointaine planète E8055. Au bout de trois cents ans, le vaisseau est seulement à mi-chemin de sa destination, voyant les générations se succéder en son sein. Chaque Titan de métal peut contenir jusqu’à quinze mille colons, qui vont s’organiser tant bien que mal pour survivre dans cet espace clos – bien que gigantesque – jusqu’à l’arrivée sur leur planète d’accueil. Pourtant la route ne sera pas facile. Les dangers de l’espace guettent les hypérionniens à chaque instant, sans oublier les embûches qui viendront de l’intérieur même du vaisseau.

Mon avis en bref
Vous me connaissez, je ne suis pas très « truc de l’espace/SF/fantastique »… Pourtant j’avais adoré Artémis d’Andy Weir (l’auteur de Seul sur Mars) et quand j’ai appris que ce premier roman auto-édité était du même acabit, j’ai sauté sur l’occasion !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Les Ravagé(e)s de Louise Mey 4/5
Résumé
À la brigade des crimes et délits sexuels, les jours se suivent et se ressemblent, charriant leur cortège de victimes traumatisées et de pervers sûrs de leurs droits. Pas évident pour Alex Dueso, flic et mère célibataire, de conserver toujours son empathie pour les unes, son sang-froid face aux autres…
Quand soudain les statistiques se mettent à dérailler. Dans ce commissariat du nord de Paris, on n’a jamais vu ça : une succession d’agressions sans précédent vient confirmer l’apparition d’un prédateur d’un nouveau genre…

Mon avis en bref
Pour son premier roman Louise Mey frappe fort ! Les Ravagé(e)s aborde beaucoup de thèmes très intenses : Le viol, le harcèlement, l’insécurité, la cybercriminalité, la place de la femme dans ce monde d’homme.
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Sauvez-moi de Jacques Expert 5/5
Résumé
Après trente ans d’incarcération, Nicolas Thomas passe les portes de la centrale de Clairvaux. Il est enfin libre. Personne ne l’attend. Tout le monde l’a abandonné le jour où il a été reconnu coupable d’avoir assassiné quatre jeunes femmes dans des conditions terribles.
Quelques jours plus tard, il disparaît. Et un nouveau meurtre est commis, en tous points semblables à ceux dont il a été accusé.
Sophie Ponchartrain, commissaire divisionnaire à Paris, reçoit alors une étrange lettre signée par Nicolas, dans laquelle il nie être l’auteur des meurtres. Elle se conclut par ces deux mots : « Sauvez-moi ! »
Au-delà de l’intrigue aux rebondissements saisissants et de personnages d’une terrifiante réalité, Jacques Expert, spécialiste reconnu des affaires judiciaires françaises, nous fait profiter ici d’une expérience qui donne à son récit une authenticité rare.

Mon avis en bref
Décidément Jacques Expert est un auteur à suivre ! J’avais plutôt bien aimé Deux gouttes d’eau, adoré La femme du monstre et je viens de surkiffer son dernier, qui sort le 7 juin. Je remercie les éditions Sonatines de m’avoir permis de le lire en avant-première !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Je me suis tue de Mathieu Menegaux 4,5/5
Résumé
Un dîner en ville. Au menu, nourriture bio, affaires et éducation des enfants. Claire s’ennuie et décide de rentrer seule à vélo. Elle ne le sait pas encore mais sa vie vient de basculer. Tour à tour victime puis criminelle, Claire échoue en prison et refuse obstinément de s’expliquer. À la veille de son jugement, elle se décide enfin à sortir de son mutisme…

Mon avis en bref
Je découvre la plume de Mathieu Menegaux et je suis conquise ! Le récit se fait sous la forme d’une longue confession, celle de Claire dont la vie a basculé. Il commence par la fin. Claire est en prison et nous raconte son histoire glaçante.
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

 

Un fils parfait de Mathieu Menegaux 5/5
Résumé
Quand on épouse le prince charmant, beau et brillant, qu’on a avec lui deux petites filles adorables, comment imaginer un seul instant que le pire puisse arriver ? Qu’il a menti sur tout, tout le temps ? Qu’il va falloir se résoudre à affronter celui qu’on a tant aimé dans une lutte sans merci ?
Inspiré d’une histoire vraie, le récit poignant du combat d’une mère contre la machine judiciaire.

Mon avis en bref
Mais quel roman ! Après le viol, Mathieu Menegaux s’attaque à l’inceste avec « Un fils parfait » ! Attention, malgré quelques scènes très dures, le récit se concentre surtout sur les réactions de la mère suite aux dénonciations de sa fille. Un roman coup de poing !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.