Bilan mensuel avril 2018

Bonjour les fans de polar !

Ce mois d’avril a été rempli de belles surprises littéraires ! Je l’ai commencé avec une bêta lecture top secrète que j’ai adoré ! Et dont on parlera vers la rentrée/fin d’année. Patience !

J’ai aussi pu lire en avant-première la nouvelle parution Hugo Thriller (d’où le très léger retard pour la publication de ce bilan. Je devais impérativement attendre le jour de la sortie pour pouvoir en parler). Les jumeaux de Piolenc de Sandrine Destombes est un excellent thriller psychologique ! Hugo Thriller ne cesse de se renouveler et de nous régaler avec ses sombres thrillers !

J’ai aussi profité de quelques jours sans ma moitié pour ma lancer dans un challenge livresque. Sur Instagram, je vous avais demandé combien de pages je pouvais lire en 5 jours (dont un samedi non travaillé). Les votes les plus gentils ont misé sur 1 000 pages et les plus audacieux ont poussé jusqu’à 2 000 ! Challenge que j’ai réussi à la toute dernière minute (ou presque) avec 2 049 pages lues ! J’ai enchaîné les lectures et heureusement que j’ai lu des trucs mortels parce que sinon, je n’aurais jamais atteint ce sommet 🙂 Du feu de l’enfer de Sire Cédric (Pocket), Le Brasier de Vincent Hauuy (Hugo Thriller), Mamie Luger de Benoît Philippon (sortie le 9 mai chez Les Arènes) et Baby Doll de Hollie Overton (sortie le 2 mai chez Mazarine) sont tous géniaux et tellement différents !

Avril est un merveilleux mois sans déception littéraire, avec de très très belles lectures et un gros coup de cœur pour Toutes blessent la dernière tue de Karine Giebel ! (à ne pas mettre en toutes les mains). Pour les statistiques que j’aime toujours autant, avril c’est 16 romans, 7 129 pages, 9 grands formats, 7 poches, 8 romans écrit par un homme, 6 écrits par une femme, 1 roman écrit par les deux (Les Camhug) et 1 recueil de nouvelles (Le très bon Phobia, qui est en plus ma BA du mois) !

Au feu, les pompiers de M. J. Arlidge 4/5
Résumé
Six incendies en vingt-quatre heures, deux morts, plusieurs blessés. Helen Grace n’a jamais vu ça. Comme si quelqu’un tentait de réduire la ville en cendres… Accompagnée de son équipe et bien décidée à arrêter le pyromane acharné, Helen sait qu’elle ne peut se permettre le moindre faux pas : non seulement cela aurait de lourdes conséquences sur la survie des habitants, mais sa carrière serait également finie.
Pourtant, alors que Southampton s’embrase et que de plus en plus d’immeubles partent en fumée, les sombres penchants de la détective prennent le pas sur sa raison…

Mon avis en bref
Helen Grace revient dans ce 4e opus pour une enquête dans le feu de l’action ! Un roman qui reprend tout ce qui marchait dans les précédents.
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

La menace de S. K. Tremayne 4/5
Résumé
Sur les falaises de Penwith, au sud-ouest de l’Angleterre, Rachel prend ses marques dans la majestueuse demeure de son mari, David, avec l’impression d’avoir enfin trouvé sa place. Et se réjouit de l’affection de son jeune beau-fils, Jamie, 8 ans. Elle, issue des quartiers pauvres de Londres, lui, riche et beau veuf, ils sont prêts pour une nouvelle vie. Mais, très vite, Rachel est alertée par le comportement troublant de Jamie, ses absences et ses rêves prémonitoires. Peu à peu, le sentiment d’isolement et la solitude s’abattent sur la maison, tandis que ressurgit le souvenir pesant de Nina, la première femme de David, morte dans un mystérieux accident. Alors que le doute et la suspicion semblent s’insinuer partout, Jamie prédit à Rachel qu’elle mourra à Noël…

Mon avis en bref
Après l’excellent Doute, S. K. Tremayne revient avec La Menace. Un roman tout aussi psychologique et familial que le premier mais il m’a manqué la pointe de suspense du premier.
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Les limbes d’Olivier Bal 4/5
Résumé
Vietnam, 1970. James Hawkins est une jeune recrue. Durant un assaut, il prend une balle dans la tête et croit mourir. Après un mois de coma, et tandis qu’il essaie de se rétablir dans un hôpital de Saigon, il découvre que quelque, chose s’est éveillé en lui. Ses nuits deviennent des épreuves, son sommeil et ses rêves ne lui appartiennent plus. Désormais, lorsqu’il dort, il visite les songes des autres…
Seuls les médicaments l’empêchent de rêver. Un an plus tard, un ancien frère d’armes, Nate Irving, vient frapper à sa porte. Il est venu le chercher pour participer à un projet secret sous la supervision de la CIA : Les Limbes. Direction une base perdue au fin fond de l’Alaska où James, accompagné d’autres individus dotés des mêmes capacités, va commencer à maîtriser ses aptitudes. Il découvrira ainsi qu’il peut non seulement explorer les rêves d’inconnus, mais surtout en prendre le contrôle et les modifier.
Mais certaines portes devraient rester fermées à jamais…

Mon avis en bref
J’ai aveuglément suivi les avis ultra positifs de plusieurs bookstagrammeuses et j’ai eu raison ! Les Limbes d’Olivier Bal m’a fait sortir de ma zone de confort en ajoutant du fantastique dans un thriller. Mais c’est même plus que ça. Le récit est tellement bien documenté sur le vaste sujet des rêves (et tout ce qu’il y a autour, croyances et rites notamment) qu’on a sous la main un excellent thriller scientifico-fantastique.
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Phobia – Recueil de nouvelles 4,5/5
Résumé
Les 14 auteurs de polar (voir la liste dans l’article de la chronique) impliqués dans ce projet ont tous des parcours différents mais un point commun : se rassembler pour donner naissance à Phobia.
Dans ce recueil de nouvelles inédites, nos phobies sont disséquées – peur du noir, de la mort, des araignées et même des con… – et nous lecteurs, sommes malmenés, certes, mais pour la bonne cause!

Mon avis en bref
Le recueil BA vachement bien et effrayant (en tout cas pour moi, phobique des araignées !). 1 euro par livre acheté est reversé à ELA, L’Association européenne contre les leucodystrophies.
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Toutes blessent la dernière tue de Karine Giebel 5/5 Coup de cœur intergalactique !
Résumé
Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude. Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer. Une rencontre va peut-être changer son destin…
Frapper, toujours plus fort.
Les détruire, les uns après les autres.
Les tuer tous, jusqu’au dernier.
Gabriel est un homme qui vit à l’écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures.
Un homme dangereux.
Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique.
Qui est-elle ? D’où vient-elle ?

Mon avis en bref
Coup de cœur géantissime pour ce roman noir qui traite d’un sujet pas banal et facilement oublié : l’esclavage moderne.
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Quelque part avant l’enfer de Niko Tackian 3,5/5
Résumé
Une matinée comme les autres. Après avoir déposé son fils à l’école, Anna s’engage sur le boulevard sans remarquer le semi-remorque lancé à pleine vitesse. C’est le choc. Le tunnel. La musique des sphères. Mais, au seuil de la lumière, une silhouette s’interpose. Un homme, petit et barbu, la prévient : « Je vais te tuer. »
Miraculeusement revenue d’entre les morts, Anna reprend ses marques, peu à peu. Or une présence semble partout suivre ses pas, semant dans Paris des cadavres de femmes. Il l’a prévenue : elle sera la dernière…

Mon avis en bref
Le premier roman de Niko Tackian vient de sortir au format poche ! L’occasion rêvée de mettre la main dessus.
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Vices de Gipsy Paladini 4/5
Résumé
Le temps où Marie se rêvait en justicière insoumise appartient au passé. Arrachée à sa campagne natale, condamnée aux artères viciées de la ville qui accueille la Brigade des jeunes victimes, où elle officie en tant que lieutenant, la jeune provinciale avale des couleuvres. Car sur le terrain, la justice est un concept. Suicides, harcèlements, disparitions, viols… Et comme si la cruauté du monde ne suffisait pas, Marie doit au plus vite se faire une place au sein d’une équipe de flics à vif.
Qui est l’homme dont Zolan crie le nom chaque nuit ? D’où vient cette fureur qui dévore Sophie ? Pourquoi, chaque premier jeudi du mois, le commandant reçoit-il toujours la même carte postale ? Voilà autant de secrets dissous dans les ténèbres urbaines au fond desquelles Marie espère enterrer le sien…

Mon avis en bref
Depuis le temps que j’entends plein de bien de Vices de Gipsy Paladini, il fallait que je m’y mette ! Comme bien souvent, j’ai eu raison de suivre les avis des instagrammeurs !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Le brasier de Vincent Hauuy 5/5
Résumé
Quand le général Lavallée engage Noah Wallace pour retrouver les assassins de sa fille Sophie, le profiler refuse de croire à sa mort.
Persuadé que la jeune blogueuse est en danger, mais vivante, il accepte la mission et mène l’enquête avec Clémence Leduc, sa troublante partenaire. Mais tous deux vont très vite se rendre compte que les ramifications de cette disparition sont beaucoup plus vastes qu’il n’y paraît et pourraient être liées à la récente vague de meurtres et de suicides inexpliqués qui frappent l’ensemble du territoire américain.
Hanté par les visions d’un petit garçon sans visage et d’un brasier d’où s’échappent des cris d’effroi, Noah va se retrouver au coeur d’une investigation menée tambour battant mais qui le mènera aux portes de la folie.

Mon avis en bref
Le talent de Vincent Hauuy se confirme avec ce second roman, dans la même veine que Le tricycle rouge, son premier (à lire aussi !).
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Du feu de l’enfer de Sire Cédric 5/5
Résumé
Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur. Un jour, l’une des combines d’Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s’accumulent autour d’eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte, le capitaine Raynal s’intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l’épreuve les liens du sang.

Mon avis en bref
Vous prendrez bien un peu de gore, de sectes au rites sataniques, des déguisements de bouc, un peu de thanatopraxie et de liens fraternels mis à rude épreuve ? Si oui, le dernier Sire Cédric est fait pour vous !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Mamie Luger de Benoît Philippon 5/5
Résumé
Six heures du matin, Berthe, cent deux ans, canarde l’escouade de flics qui a pris d’assaut sa chaumière auvergnate. Huit heures, l’inspecteur Ventura entame la garde à vue la plus ahurissante de sa carrière. La grand-mère au Luger passe aux aveux et le récit de sa vie est un feu d’artifice. Il y est question de meurtriers en cavale, de veuve noire et de nazi enterré dans sa cave. Alors aveux, confession ou règlement de comptes ? Ventura ne sait pas à quel jeu de dupes joue la vieille édentée mais il sent qu’il va falloir creuser. Et pas qu’un peu.

Mon avis en bref
Le spin-off de Cabossé qu’on attendait/espérait avec impatience ! Mamie Luger revient dans un roman qui lui est entièrement consacré ! Un délice !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Baby Doll de Hollie Overton 4,5/5
Résumé
La nouvelle vie de Lily Riser commence un soir d’hiver glacial. Seulement vêtue d’un pyjama, elle passe la porte. Elle serre sa fille dans ses bras. Et se met à courir. Loin de la cabane dans la forêt, loin du père de Sky, de cet homme qui l’a séquestrée pendant huit ans et qui, pour la première fois, n’a pas fermé la serrure. Lily est libre, mais ce n’est pas pour autant que leur calvaire est fini. L’enlèvement et les sévices qu’elle a subis ne l’ont pas seulement marquée à vie, sa disparition a aussi détruit sa famille – surtout sa soeur jumelle qui ne s’est jamais remise de sa disparition. Tous tentent tant bien que mal de reconstruire un avenir, sans se douter qu’ils vont être à nouveau mis à rude épreuve.
Depuis sa cellule de prison, le ravisseur de Lily compte bien punir sa Baby Doll pour sa désobéissance…

Mon avis en bref
Voilà un roman sur les enlèvements qui sort des sentiers battus ! Contrairement à la plupart des récits du genre, l’histoire se concentre essentiellement sur l’après séquestration.
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Les jumeaux de Piolenc de Sandrine Destombes 4,5/5
Résumé
Août 1989. Solène et Raphaël, des jumeaux de onze ans originaires du village de Piolenc, dans le Vaucluse, disparaissent lors de la fête de l’ail. Trois mois plus tard, seul l’un d’eux est retrouvé. Mort.
Juin 2018. De nouveaux enfants sont portés disparus à Piolenc. L’histoire recommence, comme en macabre écho aux événements survenus presque trente ans plus tôt, et la psychose s’installe. Le seul espoir de les retrouver vivants, c’est de comprendre enfin ce qui est arrivé à Solène et Raphaël.
Au risque de réveiller de terribles souvenirs.

Mon avis en bref
Tadam ! La grande gagnante du Prix VSD RTL du meilleur thriller français est Sandrine Destombes avec un excellent thriller ! Ultra réaliste, haletant, vivant et une fin à couper le souffle !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

La Daronne de Hannelore Cayre 4,5/5
Résumé
Patience Portefeux, 53 ans, deux filles, un chien, un fiancé flic et une vieille mère en EHPAD. Patience trime, Patience est traductrice de l’arabe pour le ministère de la Justice. Des milliers d’heures à transcrire des écoutes entre petits dealers et grands bandits. Puis Patience franchit la ligne jaune : elle détourne une montagne de cannabis issue d’un Go Fast. Sans culpabilité ni effroi. Simplement une petite entorse morale. Et encore.
Et Patience devient la Daronne.

Mon avis en bref
La Daronne de Hannelore Cayre, un récit grinçant et caustique bien plus profond qu’il n’y parait !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

W3 tome 1 : Le sourire des pendus de Jérôme Camut et Nathalie Hug 5/5
Résumé
Lara Mendès, une jeune chroniqueuse, est portée disparue alors qu’elle enquêtait sur le marché du sexe et ses déviances. Un avocat et son épouse sont sauvagement assassinés, leurs fillettes enlevées. À Rennes, Sookie Castel, policière hors norme, s’oppose à sa hiérarchie qui souhaiterait classer ces trois décès en suicide. Qui a enlevé Lara ? Où sont passés ces enfants et ces jeunes femmes dont les portraits sont affichés depuis des mois, parfois des années, sur les murs des gares et des commissariats ? Alors que Sookie est mise à pied et internée, partout, le destin d’innocents est broyé sans pitié. Ils auront bientôt une voix : W3.

Mon avis en bref
Mais quel début de saga ! Les Cam-Hug frappent fort et s’attaquent à des sujets lourds et glauques. Prostitution de mineures, séquestrations, mais aussi traitement de l’info par les médias ou failles de la justice : notre société est décortiquée, analysée et mise à nue. Un premier tome qui appelle les suivants !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Zone 52 de Suzanne Stock 3,5/5
Résumé
Chicago, gare Millenium. Victime d’une agression qui tourne mal, Melissa Stacker, étudiante en médecine sans histoires, se retrouve projetée sur les rails. Elle réchappe miraculeusement à cet effroyable accident. Pourtant, le cauchemar ne fait que commencer : de mystérieux inconnus, intrigués par sa survie, se lancent à ses trousses et ne reculent devant rien pour la capturer. Melissa est-elle vraiment celle qu’on croit ? Et si sa vie n’était qu’un monstrueux mensonge ? Un mensonge destiné à cacher un secret dépassant l’entendement. Le secret de la Zone 52.

Mon avis en bref
Ce roman m’a été conseillé par une excellente libraire ! J’ai beaucoup aimé l’ambiance et le scénario par contre les personnages ne m’ont pas touchée plus que ça. Mais j’ai adoré la partie suspense de ce thriller scientifico-complotiste. Le scénario est bien ficelé et le livre se dévore tout seul ! Je vous le conseille pour la découverte de la plume de Suzanne Stock et pour ce récit un peu fou !