Chacun sa vérité de Sara Lövestam

Ma note : 3,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Chacun sa vérité
Auteur : Sara Lövestam
Éditeur grand format : Robert Laffont, collection La Bête Noire
Date de sortie grand format : 3 novembre 2016
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 11 janvier 2018
Nombre de pages en poche : 304 pages

Résumé : « Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. »
Pour gagner sa vie tout en restant sous les radars, Kouplan propose ses services comme détective privé. Se faire invisible, évoluer dans la jungle du Stockholm underground, il connaît :  ancien journaliste d’investigation dans son Iran natal, Kouplan est sans-papiers. La fillette de sa première cliente a disparu. Pour une raison mystérieuse, elle aussi souhaite éviter l’administration… Dès lors, de bête traquée, le clandestin se fait chasseur.

Ce que j’en ai pensé

Vous le savez sûrement et sinon c’est l’occasion de le rappeler : je ne suis pas fan des polars nordiques que je trouve en général mou du genou. Chacun sa vérité ne fait pas franchement exception à la règle même s’il se passe pas mal de choses (et qu’il ne fait que 300 pages en poche). Par contre, les autres éléments du roman sont un plus suffisamment forts pour rendre la lecture plutôt agréable et faire oublier cette lenteur classique !

C’est le premier roman d’une trilogie qui suit le détective Kouplan. Vous pouvez oublier tous les flics clichés de tous les polars que vous avez lus. Kouplan est un détective sans-papiers qui vit en Suède. Il n’est détective que depuis quelques jours, ne connait rien au métier à part ce qu’il a glané sur Wikipédia et pourtant, avec son aplomb et malgré son air d’ado, il réussit à avoir une cliente et une mission. Sa phrase d’accroche ? « Détective privé. Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi ». En clair, ses clients ne sont pas droits dans leur botte ! Et ça promet de belles surprises !

Julia, la fille de Pernilla vient de se faire enlever. À cause de son histoire, cette dernière ne peut pas déclarer la disparition à la police et fait appel à Kouplan. S’ensuit une longue enquête souvent maladroite mais toujours touchante entre les deux protagonistes très particuliers. Kouplan a plus d’un tour dans son sac pour démasquer la vérité et tenter de retrouver la petite fille kidnappée.