Interview : B. A. Paris se dévoile

Bonjour B. A. Paris,

Je te remercie de te prêter au jeu des questions/réponses pour mon blog.
La France t’a découverte l’année dernière, grâce à Hugo & Cie, avec ton premier roman, Derrière les portes. Un thriller psychologique glaçant ! J’ai eu le privilège de pouvoir lire en avant-première ton second roman, Défaillances, qui sort en France le 4 janvier 2018, aux Editions Hugo Thriller, comme pour le premier, qui sortira le 3 janvier en poche chez Le Livre de Poche.

D’où t’est venu l’envie d’écrire ? Est-ce que le thriller psychologique a été une évidence ?

Déjà enfant, j’avais l’envie d’écrire mais je n’en ai eu le temps que depuis quelques années. J’ai toujours su que j’écrirai des histoires pour enfant, mais quand je me suis mise à écrire mon premier, je me suis surprise moi-même – mais pas autant que lorsque j’ai découvert que Derrière les portes était classé dans le genre des thrillers psychologiques. Je ne me suis jamais considéré par un genre littéraire, j’écrivais. C’est tout.

 

As-tu une routine pour écrire, besoin d’un lieu ou d’un moment de la journée, ou est-ce plus spontané quand les idées arrivent ?

Les idées me viennent continuellement, et si je le pouvais, j’écrirais toute la journée, tous les jours. Je préfère écrire le matin, avant de me laisser envahir par les affaires courantes.

 

Lors d’une séance de dédicace, j’ai appris que tu avais puisé l’idée maîtresse du couple très atypique de Derrière les portes chez un couple d’amis à toi. Pour Défaillances, d’où est venue la trame de la sénilité/folie ?

 

J’ai quelques amis dont les parents ont souffert de démence et cela m’intéressait d’explorer ce sujet. Tout le monde craint de perdre ses esprits, je pense. Même avec des petits détails comme égarer ses clés, oublier un rendez-vous, on commence à se demander si l’on ne devient pas fou.

Je sais que le second n’est pas encore sorti mais y a-t-il un troisième roman en prévision ?

Je viens de finir l’écriture de mon troisième livre – encore un thriller psychologique – qui sortira en mars en Grande-Bretagne. Et je vais très bientôt entamer le quatrième.

 

Merci beaucoup Bernadette pour ces révélations qui, je l’espère, donneront envie à des futurs lecteurs de foncez en librairie pour se procurer tes romans !

Merci à vous de m’avoir donné cette opportunité de me présenter !