Interview Recyclivre

Aujourd’hui je lance une nouvelle catégorie sur le blog : « J’ai testé pour vous ». Pour ce premier article de cette catégorie, j’ai testé pour vous : Recyclivre. J’ai même eu la chance de les rencontrer et de les interviewer pour vous en parler encore mieux. J’ai été reçue, dans leurs locaux 7 rue de la Boule Rouge à Paris 9e, aux pieds des Grands Boulevards.

J’attendais la validation de la pétillante Sarah mais elle doit être sous l’eau car je suis sans nouvelle depuis hier et je trépignais d’impatience 😉

Recyclivre, c’est quoi

Après mes deux expériences d’achat et mon récent entretien avec Sarah, responsable de la communication, si je devais définir Recyclivre en quelques mots, je dirai que c’est une entreprise humaine, soucieuse de l’environnement et surtout passionnée de livres. Ils sont là pour sauver les livres de la poubelle et leur donner une nouvelle vie. Au passage, ils filent un gros coup de pouce à plusieurs associations.

Recyclivre récupère les livres que nous ne voulons/pouvons plus garder sur nos étagères pour les revendre à prix d’occasion sur leur site. Ils travaillent avec des entreprises, des collectivités, des associations ou des dons de particuliers.

Les invendables sont aussi récupérés et envoyés au recyclage pour redonner une nouvelle vie au papier. Leur idée majeure : Ne plus jeter les livres à la poubelle.

Restez attentif, je vous explique tout en détail.

Recyclivre, son histoire 

Un jour, David a voulu déménager. Il a rencontré le problème que nous rencontrons presque tous, amis lecteurs : il avait beaucoup de livres à emballer dans ses cartons. Il a profité de son déménagement pour faire un tri et il a cherché où donner ses livres. Rien. Personne ne voulait les reprendre. Nous sommes en 2008 et, utilisant son expérience professionnelle dans l’informatique Web, David décide de démarrer l’aventure Recyclivre et de créer cette plateforme de récupération et revente de livres d’occasion.

8 ans plus tard, Recyclivre, c’est :

  • 13 salariés dans les locaux parisiens. Tous ont un intérêt pour le livre et la lecture et/ou l’environnement. Tous sont en CDI parce que David souhaite que les personnes qui travaillent avec lui soient impliquées à 100%.
  • 5 ouvertures de succursales en province : Bordeaux (depuis 2011), Lyon (depuis janvier 2015), Lilles (depuis février 2016), Nantes (depuis mai 2016) et bientôt Strasbourg (en septembre 2016).
  • 450 000 livres en stock dans leur entrepôt central
  • 600 partenaires partout en France dont 350 partenaires à Paris
  • Près de 440 000 euros de dons reversés aux associations partenaires
  • Et 25 000 euros de dons, en 2015, à Lire et Faire Lire (association de lutte contre illettrisme)

    Comment donner ?

    Vous êtes une entreprise, une association, une collectivité, une bibliothèque, un particulier ? La Recyclette électrique se déplace dans Paris et la proche banlieue pour récupérer vos livres. Attention, elle ne se déplace pas pour moins de 100 livres. Ils viennent avec des cartons et les remplissent si besoin. Recyclivre prend TOUS les livres ! Les invendables (livres de club, manuels scolaires, livres en mauvais état…)  sont envoyés en déchetterie pour être recyclés. Ne jetez pas vos livres, donnez-les !

    Comment fait-on si on habite pas à Paris/proche banlieue ou si on a moins de 100 livres ?

    Rien de plus simple : il existe de nombreux « points livres » partout en France, en plus des succursales existantes dans les grandes villes. Les livres récoltés sont ensuite rapatriés vers la succursale la plus proche et le traitement reprend.

    Pour les personnes ayant moins de 100 livres à donner et n’ayant pas de points livres à proximité, il y a l’option Relais Colis ! C’est tout nouveau, tout beau. Le partenariat est tout frais de fin juillet. Emballez vos livres, imprimez gratuitement votre étiquette d’expédition sur le site et allez déposer vos livres dans votre point relais (la carte interactive vous aidera à localiser le plus proche de vous).

    L’idée est de quadriller tout le territoire français et sensibiliser de plus en plus de monde à donner au lieu de jeter ce bel objet qu’est le livre.

    Comment ça marche après le don ?

    Les livres arrivent chez Recyclivres et sont ensuite triés par format. Chaque palette a un numéro qui correspond au partenaire qui a fait le don. Les associations reçoivent 10% du revenu net de la revente des livres. Si les livres proviennent d’entreprises, de particuliers, les 10% sont reversés à l’association Lire et Faire Lire.

    Une fois le tri fait, les encodeurs insèrent les livres à la base de données et sur le site. Chaque livre est rattaché à son donneur pour les reversements post-vente. Les livres, une fois triés et traités, sont expédiés à l’entrepôt central dans l’Essonne. Là-bas, on y retrouve une vingtaine de salariés Recylivre qui travaillent avec Ares, une entreprise de réinsertion. Les personnes en réinsertion suivent un programme de deux ans et travaillent en binôme avec Recyclivre.

    Comment acheter ?

    Rien de plus simple : Le site est assez intuitif. Rendez-vous sur www.recyclivre.com et effectuez votre recherche dans la barre de recherche. La livraison est gratuite ! J’ai déjà commandé deux fois chez eux. C’est rapide et efficace ! Je n’ai jamais été déçue. Les livres sont des occasions tout à fait acceptables 🙂

    La suite, c’est quoi ?

    Après la France, Recyclivre a pour projet de s’attaquer à l’Espagne, déjà très sensibilisée à la lecture et au monde du livre. Il n’existe pas encore ce genre de plate-forme là-bas. David, le fondateur de Recyclivre y a passé quelques années et pourra profiter de cette expérience et de ses contacts pour s’y implanter dans un futur plus ou moins proche.

    La Belgique est aussi un pays que Recyclivre aimerait couvrir bientôt. Johann, la responsable de Lille va y faire quelques déplacements pour y préparer l’implantation.

    Vous aussi vous voulez rencontrer cette équipe dynamique et qui partage votre passion littéraire ?

    Retrouvez-les les samedi 10 et dimanche 11 septembre 2016 sur la place de la République. Apportez vos livres si vous en avez, la Recyclette fera des allers-retours de la place aux locaux. Mais attention, ce n’est pas le but premier de ce week-end rencontre. Le but ultime est de sensibiliser un maximum de gens, de se faire connaître, d’expliquer comment donner, de montrer le processus de traitement de votre livre une fois donné. Il y aura des ateliers do it yourself autour du livre et Alexandre Jardin, co-fondateur de Lire et Faire Lire sera également présent. Tout est expliqué sur le site de Recyclivre : ici

    J’ai réservé mon week-end et j’y passerai ! On se retrouve là-bas ?

    Et n’oubliez pas : ne jetez pas vos livres 😉