Mentor de Lee Matthew Goldberg

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Mentor
Auteur : Lee Matthew Goldberg
Éditeur grand format : Hugo & Cie, collection Hugo Thriller
Date de sortie grand format : 5 octobre 2017
Nombre de pages : 432 pages

Résumé : Tout semble sourire à Kyle Broder, jeune éditeur dans une grande maison d’édition new-yorkaise. Lorsque Kyle est contacté par William Lansing, son professeur à l’université, il est ravi et décide de présenter son mentor à sa petite amie, Jamie. À cette occasion, William propose à Kyle le manuscrit d’un texte sur lequel il travaille depuis de nombreuses années. D’abord enchanté à l’idée de le publier, Kyle est rapidement choqué par la perversité du récit, qu’il abandonne après en avoir lu quelques pages. Mais lorsqu’il en refuse la publication, William entreprend de ruiner la vie de son éditeur, s’en prenant successivement à son chat, sa copine et son auteur vedette. Kyle est alors obligé de se replonger dans le roman de William, Devil’s Hopyard, et découvre que le livre fait sinistrement écho à l’histoire de la disparition non élucidée de sa petite amie à l’université. Et qu’il ressemble cruellement à la confession d’un criminel.

Ce que j’en ai pensé

Englouti en une journée j’ai été complètement emportée par ce thriller psychologique totalement addictif !

Le nouvel Hannibal Lecter, William le Mentor de Kyle est totalement sadique, pervers, machiavélique et j’en passe ! Ce thriller se déroule dans le monde de l’édition. William a écrit un roman immonde que Kyle refuse d’éditer. Erreur ! Commence alors un jeu de piste littéraire angoissant et vicieux mené de main de maître par « Le Mentor » et subit par Kyle et son entourage.

J’ai beaucoup aimé cette plongée dans l’univers du livre dans une maison d’édition new-yorkaise à la Mad Men, et les quelques citations de Camus et Edgar Allan Poe soufflées par William, le prof de lettres. Les personnages sont attachants (…ou pas !), le scénario est parfaitement ficelé et la fin est délicieusement perverse !

Non, je n’ai pas de problème 🙂 Et oui, j’en redemande ! Hugo, quand est-ce que vous éditez le prochain Lee Matthew Goldberg ?