De force de Karine Giebel

Ma note : 3,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : De force
Auteur : Karine Giebel
Éditeur grand format : Belfond
Date de sortie grand format : 3 mars 2016
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 14 septembre 2017
Nombre de pages en poche : 576 pages

Résumé : Maud Reynier, fille unique d’un chirurgien réputé, est sauvagement attaquée et secourue de justesse par un joggeur. Mais son agresseur n’a qu’une obsession : finir le travail… tandis que le professeur Reynier, défiant la raison, s’obstine à ne pas vouloir prévenir la police. La villa du célèbre médecin, où Maud est enfermée avec ses proches, devient le décor d’un huis clos inquiétant, et les secrets grondent en sourdine. L’ensemble s’accorde, fortissimo, et soudain : quelques fausses notes…
Le temps de l’impunité est révolu.
Le temps des souffrances est venu.

Ce que j’en ai pensé

De force est le dernier roman de Karine Giebel. Sorti l’année dernière en grand format, il vient d’arriver dans la collection Pocket.

Loin du coup de cœur que j’ai eu pour Meurtres pour rédemption avec l’histoire de Marianne qui me touche toujours autant, j’ai apprécié ce thriller psychologique. En même temps j’aimes huis-clos et celui-ci est très bon ! Même si j’ai compris la fin dès le début et que rien n’a pu m’écarter de ma piste. Malgré cela, le roman est bien construit, les personnages sont attachants et torturés, les sombres secrets se dévoilent petit à petit et sont tous plus intrigants les uns que les autres et la fin, si on ne la voit pas venir, est un excellent twist !

Le style percutant de Karine Giebel est toujours là. Des phrases courtes, des chapitres courts qui favorisent le côté addictif et augmentent le suspense.

Bref, pas le meilleur mais un très bon !