Catégories
Luciole chroniqueuse

Un sac de Solène Bakowski

Ma note : 4/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Un sac
Auteur : Solène Bakowski
Éditeur poche : Milady Thriller
Date de sortie poche : 20 janvier 2017
Nombre de pages en poche : 288 pages

Résumé : En pleine nuit, une jeune femme attend face au Panthéon, un sac dans les bras qu’elle serre comme un étau. Cette femme, c’est Anna-Marie Caravelle, l’Affreuse Rouquine, la marginale.
Lorsque, vingt-quatre ans plus tôt, Monique Bonneuil a pris en charge son éducation à l’insu du reste du monde, elle n’imaginait pas qu’elle abritait un monstre. Car la petite s’est mise à tuer. Un peu, d’abord, puis beaucoup.
Voici l’histoire d’Anna-Marie Caravelle. Que fait-elle là, agenouillée en plein Paris, au milieu de la nuit ? Et que contient ce sac qui semble avoir tant d’importance ?

Ce que j’en ai pensé

Solène Bakowski est une jeune auteure française qui s’est fait connaître grâce à l’autoédition. Un sac est son second roman. Un roman sombre et glauque à la plume poétique, remarqué par l’œil aiguisé des équipes des Éditions Milady Thriller grâce aux excellentes critiques sur la plateforme d’autoédition d’Amazon.

En lisant la 4e de couverture, je m’attendais à une enquête/thriller et j’ai découvert l’histoire d’une vie et un vrai roman noir. L’ambiance globale m’a beaucoup fait penser au Parfum de Patrick Süskind. Cette vie non-désirée et des maltraitances qui commencent avant la naissance, un rejet infini et l’apparition de violence qui croît. « Histoire d’un meurtrier », le sous-titre du Parfum irait très bien ici aussi.

J’ai ressenti quelques longueurs et a contrario quelques éléments traités un peu rapidement mais le rythme global de ce roman court est fluide et prenant. Le mystère du sac nous tient en haleine jusqu’à la dernière ligne.

Une bonne intention, le dernier roman de Solène Bakowski m’attend dans ma PAL et j’ai hâte de m’y mettre !

7 réponses sur « Un sac de Solène Bakowski »

Tu me sembles un peu moins emballée que toutes les critiques que j’ai pu lire à son propos même si tu en dis beaucoup de bien. Tu as été fort gêné par les longueurs?

Je suis effectivement moins emballée. Je pense que c’est un amas de petits détails. J’ai été un peu gênée par les longueurs, par la ressemblance avec Le Parfum et par le fait qu’il s’agissait de l’histoire d’une vie et pas d’une enquête comme je l’ai pensé en lisant le résumé. Rien de bien méchant en somme

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.