Rural noir de Benoît Minville

Ma note : 4/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Rural noir
Auteur : Benoît Minville
Éditeur grand format : Gallimard collection Série Noire
Date de sortie grand format : 18 février 2016
Éditeur poche : Folio policier
Date de sortie poche : 20 avril 2017
Nombre de pages en poche : 320 pages

Résumé : Ados, Romain, Vlad, Julie et Christophe étaient inséparables, ils foulaient leur cambrousse dans l’insouciance.
Tout a changé cet été-là. Un drame, la fin de l’innocence.
Après dix ans d’absence, Romain revient dans sa Nièvre désertée, chamboulée par la crise, et découvre les différents chemins empruntés par ses amis.
Oscillant entre souvenirs de jeunesse tendres ou douloureux et plongée nerveuse dans une réalité sombre, Rural noir est la peinture d’une certaine campagne française. Un roman noir à la fois cruel et violent, mais aussi tendre et lumineux ; évoquant la culpabilité, l’amitié et la famille.
Dans la tradition du country noir américain, territoires ruraux et laissés-pour-compte côtoient ceux dont on parle peu au milieu d’une nature «préservée» – ou en friche.

Ce que j’en ai pensé

Si vous vous baladez parfois dans les salons littéraires, vous avez surement croisé Benoît Minville, le libraire tatoué de la Fnac CNIT (La Défense). Avec sa mère libraire également, il a baigné dans les livres depuis tout petit. C’est resté une passion et c’est devenu un métier. Rural noir est son premier roman et il est très bon !

Rural noir est profondément rural (« 25 habitants une fois l’été terminé ») et profondément noir. On découvre Romain, Vlad, Chris et Julie, quatre copains d’enfance et leurs vies d’hier et d’aujourd’hui avec une alternance de récit passé/présent. Le passé m’a rappelé mes étés dans le bled paumé de mes grands-parents, tout au bout des Vosges. Les rues que j’ai arpentées des milliers de fois en vélo déglingué, les baignades dans la rivière, les courses poursuites… Les gueguerres de gang de Rom et Vlad m’ont aussi fait penser à la Guerre des Boutons (film que j’ai vu environ 300 par an enfant) 🙂

Le présent est plus sombre. En même temps nos quatre héros sont plus grands. Les problèmes de chômage, fermeture d’usine, difficulté à trouver un emploi sot évoqués mais aussi d’autres, plus noirs.

Rural noir est un beau roman noir sur l’amitié, les problèmes de société dus à la crise et la vie à la campagne. Ma compagne avait gagné ce roman au salon polar Rosny Soit Qui Mal Y Pense en mai de cette année et j’ai bien fait de lui piquer : il a été une parfaite lecture pour mon été sans congé ! J’ai eu du mal à le lâcher !