La femme secrète d’Anna Ekberg, Editions du Cherche-Midi

Ma note : 3/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : La femme secrète
Auteur : Anna Ekberg
Editeur grand format : Le Cherche-Midi
Date de sortie grand format : 4 mai 2017
Nombre de pages : 479

Résumé : Louise Andersen, la quarantaine, vit dans un petit village retiré sur l’île de Bornholm, au Danemark. Elle partage l’existence d’un écrivain, Joachim, de dix ans son aîné. Leur vie, sans histoires, est routinière. Jusqu’au jour où un homme, Edmund, arrive sur l’île et reconnaît Louise : c’est sa femme, Helene, disparue sans laisser de traces trois ans plus tôt. Il en est convaincu. Et tout porte à croire qu’il a raison. Louise, stupéfaite par cette confusion, va essayer d’en savoir plus sur Helene, dont la vie semble avoir été beaucoup plus mystérieuse et exaltante que la sienne. Mais si se mettre ainsi dans la peau d’une autre femme a quelque chose d’enivrant, on peut aussi y perdre la raison… voire bien plus.

Ce que j’en ai pensé

Avant toute chose, je remercie vivement Benoît et l’équipe des Editions du Cherche Midi pour leur confiance.

La femme secrète c’est une histoire d’amour. Mais c’est aussi une histoire d’Histoire, une histoire de famille, une histoire de secrets. Une histoire de… mémoire. Perdu au milieu de l’amnésie d’Helene, venez jouer à Sherlock Holmes pour démêler son passé et celui de Louise.

Je n’ai pas trouvé la quatrième de couverture fidèle au roman et ça a perturbé ma lecture. Au bout d’à peine 30 pages on sait que « Louise » est « Helene » grâce à un test ADN et elle lâche toute sa vie avec Joachim pour reprendre sa vie d’Helene, sans plus d’explication. A prendre ou à laisser. Ce début un peu rapide et bâclé m’a dérouté et j’ai eu du mal à me mettre dans le roman. Mais j’ai choisi de continuer la lecture.

Par chance, c’est plutôt bien écrit et bien mené. Même si j’ai manqué d’un peu de suspense dans cette double enquête « qui est Louise ? » et « qui est Helene ? », j’ai voulu savoir quel était ce secret de famille et qui étaient réellement tout ces personnages.