Kaboul Express de Cédric Bannel Robert Laffont coll. La Bête Noire

Ma note : 4/5

Résumé

Zwak, dix-sept ans et l’air d’en avoir quatorze, une gueule d’ange aux yeux verts qui rappelle celle de Massoud. Une intelligence très largement au-dessus de la moyenne. Et la rage au cœur depuis que son père a été une « victime collatérale » des Occidentaux en guerre contre son pays.

Devant son écran d’ordinateur, Zwak programme un jeu d’un genre nouveau. Un jeu pour de vrai. La cible : Paris. Le moyen : trois camions syriens bourrés d’explosifs.

Oussama Kandar, le flic de Kaboul, prévient son amie Nicole Laguna, des services secrets français, qu’un attentat se prépare. Désert de la mort en Afghanistan, villes syriennes noyées sous les bombes, frontières turques, puis l’Allemagne et la France… Nicole et Oussama traquent les camions du désastre et l’enfant à la gueule d’ange qui veut tout faire péter.

Mais le temps leur est compté : Zwak a tout prévu, tout calculé. Ça ne peut pas rater.

Ce que j’en ai pensé

Je commence encore ma chronique par un grand merci aux Editions Robert Laffont et à l’équipe de la collection La Bête Noire. J’ai eu la chances de lire ce roman dans sa version non-corrigée et sans sa couverture finale. Un excellent avant-goût que je partage avec vous !

Cédric Bannel signe avec Kaboul Express la seconde enquête du qomaandaan Kandar et du commissaire Nicole Laguna, Baad, paru également chez Robert Laffont dans la collection La Bête Noire. Ancien élève de l’ENA, ancien haut fonctionnaire à Bercy, spécialiste de la finance internationale, Cédric Bannel a beaucoup voyagé en Afghanistan et il explique, je cite, que, « il existe un autre Afghanistan que celui dépeint par les médias. » Il nous le fait redécouvrir ici au cœur d’une enquête policière qui va se transformer au fil des pages en une lutte anti-terroriste acharnée.

Kaboul Express est un excellent thriller politique, ultra-réaliste et tristement d’actualité qui nous emmène en Afghanistan, Turquie et en Europe dans un roman bien documenté, au fin fond des organisations talibanes et djihadistes. Plongez dans cet univers méconnu, tremblez en tournant les pages. Et un conseil : ne regardez pas les infos en même temps que la lecture. Le parallèle est perturbant !