Le cri du corps mourant de Marcel Audiard

Ma note : 2/5

Résumé de l’éditeur

Le Club des Cinq en Bibliothèque noire.
François, dix ans, est kidnappé. Sa sœur Puce, quatorze ans, flanquée de quatre camarades de classe, mène l’enquête en parallèle de la police.
• Les ados : collégiens trublions et fouineurs qu’on ne souhaite pas à son pire ennemi. Petit problème avec l’autorité.
• Les flics : brouillons et goguenards. Gros problèmes d’autorité.
• Les truands : fins de race. Nostalgiques du milieu d’antan. Les zéros sont fatigués et les putes ne sont plus ce qu’elles étaient.
• Paris 18e, quatrième personnage de l’histoire. Pérégrinations à flanc de Montmartre.
De l’Audiard troisième génération en Marcel et grand braquet.

Ce que j’en ai pensé

Tout d’abord, je remercie les Editions du Cherche Midi pour l’envoi du livre et leur confiance.

Si le nom de l’auteur vous dit quelque chose, c’est normal et vous êtes sur la bonne piste ! Marcel est le petit-fils de Michel. En plus de son nom, il a hérité du bagou de son grand-père. En lisant ce roman on a l’impression de se plonger dans les Tontons Flingueurs ou Touchez pas au grisbi avec l’accent parisien (celui d’avant l’existence des bobos, le vrai) à chaque phrase. Lu par Audiard, Gabin et Ventura, ça aurait eu un cachet fou !

Avec Puce et ses potes et plongez au cœur du dédale des petites rues du 18e arrondissement de Paris ! Pour les lecteurs qui connaissent le quartier, c’est très immersif avec des courses poursuites guidées au fil des rues empruntées. Suivez ce groupe d’ado dans son enquête, réalisée en parallèle de la police, pour tenter de retrouver François, le frère de Puce.

Petits bémols : J’ai trouvé dommage de savoir d’entrée de jeu qui étaient les bad guys de l’histoire. Ça m’a retiré tout le suspense et j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire. La fin n’est pas assez approfondie et il manque des éléments de réponse mais il parait (de source sûre) qu’il s’agit du premier volet d’une trilogie. J’espère que la suite sera un peu plus haletante que ce premier roman.

A suivre donc !